Christian Paul : “utiliser le 49-3 n'est pas une bonne chose”

Le député socialiste de la Nièvre Christian Paul invité de l'émission "La Voix est Libre" samedi 26 avril 2014 / © France 3 Bourgogne
Le député socialiste de la Nièvre Christian Paul invité de l'émission "La Voix est Libre" samedi 26 avril 2014 / © France 3 Bourgogne

Alors qu'un conseil ministre extraordinaire a été convoqué en urgence ce mardi 17 février, pour faire passer la loi Macron avec un 49-3, Christian Paul a réagit depuis l'Assemblée estimant que ce n'était pas une bonne chose, "le 49-3 est un vieil outil rouillé de la Ve République".

Par Christophe Tarrisse

Un Conseil des ministres extraordinaire s'est réunit à 14H30, a-t-on appris auprès de l'Elysée, qui n'en a pas précisé l'ordre du jour. Une source gouvernementale a ensuite précisé à l'AFP que l'objet de ce Conseil des ministres était "bien évidemment" le projet de loi Macron, qui doit faire l'objet d'un vote en première lecture mardi après-midi à l'Assemblée.

Selon la Constitution, le Premier ministre peut engager la responsabilité du gouvernement devant l'Assemblée (article 49-3) "après délibération du Conseil des ministres". A 16h30, devant les députés, Manuel Valls a engagé la responsabilité du gouvernement et recourt à l'article 49-3.

L'un des portes-paroles des frondeurs, Christian Paul, le député de la Nièvre a réagit sur LCP. "Utiliser le 49-3 n'est pas une bonne chose. Nous avions alerté depuis plusieurs jours que cette loi libérale ne passerait pas. Si le gouvernement utilisait le 49-3, il se servirait de vieux outils rouillés de la Ve République, ce ne serait pas très glorieux". Le journaliste demande alors s'il voterait la motion de censure que pourrait déposer l'opposition après ce 49-3, Paul répond : "évidemment nous ne l'a voterons pas, nous sommes des députés socialistes".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus