Le championnat mondial d'avions en papier fait étape à l'ESC Dijon

© Red Bull Paper Wings ( logo officiel)
© Red Bull Paper Wings ( logo officiel)

Les étudiants à l'Ecole Supérieure de Commerce de Dijon participent championnat mondial  d’avions en papier. L'étape qualificative du Red Bull Paper Wings, a lieu ce jeudi 12 Mars 2015 à midi à l'ESC.
 

Par Caroline Jouret

C'est une affaire beaucoup plus sérieuse qu'il n'y parait: ce championnat est reconnu par la Paper Aircraft Association, ainsi que par l’association Guinness World Record.

C'est un véritable défi puisqu'il s'agit de créer un avion en papier avec une feuille A4 remise sur place par les organisateurs et de le faire voler sur la plus longue distance possible, ainsi que le plus longtemps possible. Le record du monde de distance pour un avion en papier (inscrit au Guiness World Records Book) est de 63,19 mètres. Celui de durée en l’air est de 27,6 secondes.

Voyez la présentation officielle de ce Championnat: 
Ce contenu n'est plus disponible

Du 5 Mars au 9 mai 2015, un peu plus de 37 000 étudiants dans 83 pays participent au Red Bull Paper Wings: le premier championnat du monde de lancer d’avions en papier, dont c'est la 4ème édition en 2015. En effet ce championnat réservé aux étudiants a lieu tous les trois ans. 

Lors de la précédente édition en 2012,  pas moins de 613 étapes qualificatives avaient été organisées. Chaque étape qualificative française compte entre 100 et 200 participants. Cette année six grandes écoles françaises ont été retenues pour recevoir une étape qualificative :

  • Toulouse : Ecole Nationale d’Aviation Civile (ENAC) – Jeudi 5 mars
  • Grenoble : Grenoble Ecole de Management (GEM) – Lundi 9 mars
  • Dijon : Ecole Supérieure de Commerce (ESC) – Jeudi 12 mars
  • Nantes : Polytech’ Nantes – Jeudi 12 mars
  • Paris - Palaiseau : Ecole Polytechnique – Jeudi 19 mars
  • Lille : Hautes Etudes d’Ingénieur (HEI) – Jeudi 19 mars
  • Aix en Provence : Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers (ENSAM) – Samedi 21 mars
  •  
Les étudiants sont notés de manière individuelle sur 3 catégories :
  • Distance (2 lancers, le plus loin possible)
  • Durée (2 lancers, le plus longtemps en l’air)
  • Acrobaties (1 show départagé par 3 juges qui évaluent la technique, la créativité et la performance)
A part pour la catégorie « acrobaties », où l’avion pourra être réalisé au préalable, les engins doivent être construits sur place, avec une feuille A4 ne dépassant pas les 100 grammes fournie par l’organisation et qui ne peut être modifiée que par pliage.
Le découpage ou l’ajout de tout autre élément est formellement interdit par le règlement.

Les candidats doivent donc posséder d'exceptionnels aptitudes en matière de pliage ainsi qu’une bonne dose de créativité et d’humour et une certaine connaissance des règles de base de l’aéronautique.

Voyez le reportage de Mathilde Laban et Jean-Pierre Duntze de France 3 Midi Pyrénées lors de la compétition à Toulouse, le 5 mars dernier dans le gymnase de l'Ecole Nationale de l'Aviation Civile (ENAC) à Toulouse.

Avions de papier


A l’issue de ces phases qualificatives, les meilleurs « pilotes » français, une trentaine, empocheront leur ticket pour la finale nationale qui se tiendra le samedi 4 avril dans un lieu prestigieux, l’Aeroscopia, le musée aéronautique flambant neuf de Toulouse-Blagnac. 

Dans chacun des pays, 3 étudiants (1 par catégorie) sortis vainqueurs de cette finale, participeront à la finale internationale à Salzbourg, en Autriche, les vendredi 8 et samedi 9 mai prochains. Ils se disputeront le titre de champion du monde dans le fameux Hangar-7, le Musée aéronautique et résidence des Flying Bulls


 



 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus