• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Affaire Boutahra : non-lieu à l'encontre du policier auteur du tir de flashball

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

Le juge d'instruction de Montbéliard a rendu son ordonnance la semaine dernière, le 2 avril. Le fonctionnaire de police, qui avait été mis en examen pour avoir blessé à l'oeil le jeune Ayoub Boutahra à Audincourt le 7 février 2011 par un tir de blashball, fait l'objet d'un non-lieu. 

Par Florence Petit

Selon le communiqué du Procureur de la République de Montbéliard, Thérèse Brunisso, "l'information judiciaire n'a pas permis d'établir à l'encontre du policier d'infraction pénale, qu'il s'agisse de violences volontaires, la décision de tirer étant justifiée au regard des circonstances, aucune faute pénale d'imprudence, de négligence, d'inattention ou d'inobservation des règlements n'étant caractérisée".
Le jeune Ayoub Boutahra avait été touché par ce tir de flashball au moment où il attendait un bus et alors que la police menait une intervention de maintien de l'ordre pour séparer deux bandes de jeunes qui s'affrontaient.
Dans cette affaire, Ayoub avait perdu un oeil : il avait été entendu par la police des polices quatre mois après les faits et chaque année, son comité de soutien organisait un rassemblement pour réclamer justice.



A lire aussi

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus