Ça marche pour le Dijonnais, Rémy Bonnotte, à l'assaut du Paris-Colmar

Publié le Mis à jour le

C'est ce mercredi 3 juin 2015 que sera donné le départ du myhtique Paris-Colmar, épreuve de marche de grand fond rebaptisé cette année Paris-Alsace. Quelque 35 forçats de la route s'élançeront de Neuilly-sur-Marne dont le Dijonnais, Rémy Bonnotte.

Les chiffres couperaient les jambes à la plupart des sportifs les plus aguerris. 450 kilomètres de marche pour relier Paris à Ribauvillé, en Alsace, en à peine 3 jours (et nuits). Des petites micros-siestes pour tenir le coup et tenter de rallier l’arrivée. En 2009, ils n’étaient même que 2 à parvenir jusqu’au bout de cette course dantesque.



C’est le défi qui attend, Rémi Bonnotte à partir de ce mercredi 3 juin. « Comme le Tour de France pour vélo, ou l’Iron-Man d’Hawaï pour le triathlon, le Paris-Colmar est le mythe de la marche. C’est sûrement un truc de fou, mais il faut bien un peu de folie dans la vie » glisse avec sourire et envie le marcheur licencié aux Ducs.



Voir le portrait de Rémy Bonnotte

durée de la vidéo: 02 min 01








Agent immobilier dans la vie civile, Bonnotte, champion de France cette année sur la distance des 24h où il a avalé plus de 200 bornes, participe pour la deuxième fois à cette course. En 2012, il n'avait pu voir l'arrivée, son corps l'avait trahi et une blessure stoppée. Cette fois, il compte bien rallier l'arrivée, d'autant que cette course sera la dernière de sa carrière.





Pour accompagner le marcheur, ils seront 12 à se relayer autour de lui, une vraie équipe. Deux marcheurs l’épauleront à tour de rôle, le soutiendront moralement, deux vélos l’escorteront pour lui indiquer le bon tempo et le ravitailler tous les 30 minutes. "Je dois faire un repas complet toutes les 2 heures, donc j’échelonne une entrée, un plat, un fromage, un dessert, c’est une routine sans monotonie". Enfin, un camping-car le suivra avec sa podologue et ses suiveurs. Le Dijonnais a monté un budget de 5000 euros pour pouvoir s’aligner sur la course.



Le parcours



Après un prologue à partir de 18h30 ce soir en région parisienne, le vrai départ de l’épreuve aura lieu à Château Thierry à 22h30, avec une étape de 200 km en direction de Bar-le-Duc où un arrêt de 2h est obligatoire avec visite médicale. Puis, c'est reparti pour une nouvelle étape de 165 km, cette fois, en direction d’Epinal, puis enfin l'étape finale entre le Col du Bonhomme et Ribeauvillé, long de 65 km. L'arrivée est prévue samedi dans la journée.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité