Cet article date de plus de 5 ans

Consommation : quatre idées reçues à propos des soldes

Les soldes d’été commencent le mercredi 24 juin 2015 et vont se poursuivre jusqu’au 4 août. Pour les consommateurs, ce seront six semaines de chasse aux bonnes affaires. Mais les soldes sont-ils toujours ce que l'on s'imagine ? Retour sur quatre idées reçues.

Cette année, les soldes dureront une semaine de plus : six au lieu de cinq. Ce rallongement s’explique par la suppression des soldes flottants, ces deux semaines qui étaient fixées librement par les commerçants et qui semaient parfois la confusion dans l'esprit des consommateurs.

Vous aurez du mercredi 24 juin 8h00 au mardi 4 août minuit pour dévaliser les magasins. Mais avant la valse des étiquettes, sachez que certaines affirmations sont de l'ordre du cliché.


1. On fait de meilleures affaires pendant les premiers jours des soldes.

PAS SI SÛR !

Ce sont durant les premières journées des soldes que l’affluence dans les magasins est la plus forte. Pourtant ce n’est pas forcément le moment idéal pour faire l'affaire du siècle. Il est, en fait, préférable d’attendre la 2ème, voire la 3ème démarque pour obtenir les meilleurs rabais en évitant la cohue. Seul bémol, il devient parfois plus difficile de trouver la petite robe noire rêvée à sa taille !

Surtout, ce ne sont pas toujours pendant les soldes que les prix sont les plus avantageux pour les consommateurs. La plupart des enseignes réalisent des offres commerciales ou des ventes-privées avant le début des soldes, mais aussi tout au long de l'année. Entre les "rabais exceptionnels", le Black Friday en novembre et les ventes-privées qui se multiplient, les soldes sont de plus en plus concurrencés.

Les commerçants proposent des offres promotionnelles tout au long de l'année.
Les commerçants proposent des offres promotionnelles tout au long de l'année. © Capture d'écran de www.laredoute.fr

Qui plus est, les soldes peuvent provoquer une sorte de frénésie de l’achat. Les consommateurs seraient alors tentés de dépenser plus parce qu’ils pensent faire une bonne affaire. Une euphorie pas toujours en adéquation avec leurs besoins. A l'instar d'un client d'une enseigne du nord de la France (voir la vidéo ci-dessous) qui à propos d'une télévision déclare : "j'ai pris n'importe laquelle, je voulais pas celle là, mais je la prends quand même".


2. Les femmes sont plus dépensières que les hommes pendant les soldes.

FAUX !

Selon un sondage YouGov, commandité par le site ma-reduc.com, les Français auront un budget moyen de 245 euros pour ces soldes d’été. Les femmes ont la réputation d’être des "reines du shopping" et d’être plutôt dépensières en matière d’habillement et de cosmétique. Pourtant, ce sont bien les hommes qui remportent la palme des dépensiers. Ils auront un budget moyen de 288 euros, contre "seulement" 210 euros pour la gente féminine.

S’ils envisagent de dépenser plus, c’est qu’ils lorgnent pendant les soldes sur le matériel high-tech : des produits plus onéreux.


3. Les Français se précipiteront en masse dans les magasins dès mercredi prochain.

PAS SI SÛR !

On a tous en tête les images de cohue à l’entrée des magasins au premier jour des soldes. Mais cette année, les consommateurs pourraient être un peu moins nombreux.

Extrait d'un reportage réalisé par Cécilia Chaumont et Jean-François Guilmard :
durée de la vidéo: 00 min 14
Cohue le premier jour des soldes d'été 2013

Les Français devraient une fois de plus dépenser moins que l'an passé. Selon le sondage YouGov, 52% des Français auront un budget consacré aux soldes identique à celui de 2014. En revanche, 27% envisagent de le réduire, crise économique oblige.

Certains Français avouent effectuer leurs achats avant les soldes. En effets, ils profitent des promotions régulières, et utilisent notamment les avantages liés à leurs cartes de fidélité.

Enfin, les consommateurs sont plutôt exigeants en matière de réductions. D'après un sondage réalisé par le site de prêt-à-porter BrandAlley, près de la moitié des Français estiment que ce n’est qu’à partir de 50% que le rabais est intéressant. C’est pourquoi près de 3 Français sur 4 sont prêts à attendre quelques jours pour effectuer leurs achats lors des 2ème et 3ème démarques.

© AFP PHOTO/JEAN-FRANCOIS MONIER

4. Les commerçants gèrent leurs soldes comme ils l'entendent.

FAUX !

Les soldes sont très encadrés par la loi et les commerçants ne peuvent pas faire ce qu'ils veulent. Les produits soldés doivent être proposés à la vente et payés par le magasin depuis au moins un mois avant le début des soldes. Les commerçants ne peuvent donc pas se réapprovisionner en marchandise en cas de rupture de stock. Ils ont également l'obligation de mettre en place la publicité annonçant la réduction de prix. Surtout, les rabais doivent être pratiqués dans la stricte période de six semaines, fixée au niveau national par décret.

On vous à peut-être déjà fait le coup dans certaines enseignes : sachez que les échanges et les remboursements sont applicables aux produits en rabais, dans les même conditions que ceux hors-soldes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie