2021, une année catastrophique pour les producteurs de cerises

Dans l'Yonne, les cerises sont rares et chères à cause du gel du printemps dernier. D'habitude en juin, les étals en sont remplis. C'est une grande tradition que de s'arrêter en passant pour en acheter en bord de route. Cette année, les producteurs n'ont presque rien récolté.

Le département de l'Yonne est réputé pour sa production de cerises. Mais cette année, les épisodes de gel ont fait d'énormes dégâts dans les vergers.
Le département de l'Yonne est réputé pour sa production de cerises. Mais cette année, les épisodes de gel ont fait d'énormes dégâts dans les vergers. © France Télévisions / G. Gosalbes

La renommée des cerises de l'Yonne, n'est plus à faire. Chaque année, les clients sont au rendez-vous au moment où les étals se mettent en place le longs des routes pour écouler la production.

Du côté de Clamecy, de Coulanges-la-Vineuse, ce sont des plateaux entiers qui sont proposés à la vente. 

 

Pénurie et hausse du prix

Mais la production 2021 est bien loin d'être à la hauteur des années précédentes. Ce n'est pas une surprise, puisqu'hélas le gel qui a sévit au moment même où tous les arbres étaient en pleine floraison n'a pas laissé beaucoup d'espoir de les voir fructifier.

Résultat, comme on pouvait s'y attendre, là où on avait l'habitude de voir partir 50 plateaux de cerises en une matinée, cette année ce sont en grande majoirité des barquettes qui sont proposées à la vente. Et le prix est de 7 euros le kilo, soit presque le double de l'an dernier. 

Peu de plateaux, beaucoup de barquettes de cerises cette année... Dans l'Yonne, le gel a sévit au printemps. Les cerises sont rares et leur prix a grimpé en flèche.
Peu de plateaux, beaucoup de barquettes de cerises cette année... Dans l'Yonne, le gel a sévit au printemps. Les cerises sont rares et leur prix a grimpé en flèche. © France Télévisions / G. Gosalbes

Dans certains vergers, pas une seule cerise

Philippe Richard, producteur de cerises, explique la situation en quelques mots : "Pour ce matin, j'ai 7 plateaux à vendre". Il possède 7 hectares de cerisiers et il n'a presque rien à cueillir.  80% de sa production a été victime du gel.

Les branches fructifères offrent un triste spectacle. Les fruits ne sont pas développés, ils ont séchés, se sont déformés.

" On voit quelques fruits par ci, par là... ça, c'est partout dans tous les vergers, et puis il y a des vergers où il n'y en a pas une seule". 

  

Une catastrophe pour les producteurs de cerises. Les fleurs n'ont pas supporté le gel et les fruits n'ont pas pu se développer normalement. Une perte catastrophique.
Une catastrophe pour les producteurs de cerises. Les fleurs n'ont pas supporté le gel et les fruits n'ont pas pu se développer normalement. Une perte catastrophique. © France Télévisions / G. Gosalbes

 

L'Yonne compte une cinquantaine d'arboriculteurs. Cette année encore, tous ont dû constituer des dossiers de calamité agricole. Et les producteurs de cerises sont inquiets pour l'avenir.

Alain Duruz ,Président de la section fruits  affilié à la FDSEA de l'Yonne s'interroge :  "Depuis quelques années les conditions climatiques sont telles qu'il va falloir penser à une refonte de nos vergers". 

 

Reportage à Jussy (Yonne)

Equipe : B. Djaouti / G. Gosalbes / Valérie Jonnet

Intervenants : Philippe Richard : producteur de cerises / Alain Duruz : Président de la section fruits, FDSEA Yonne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie intempéries météo