• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Procès Adoma : 3e jour du procès en appel devant la Cour d'Assises de Chaumont

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Le procès en appel de Rémi Kukulinski s’est ouvert ce jeudi 25 juin devant la cour d’assises de Haute-Marne à Chaumont. Lundi matin, 29 Juin, la cour a entendu les témoignages de sa petite amie (à l'époque des faits), d'une amie d'enfance, et d'une voisine du foyer Adoma.

Par C.J.

Le premier jour du procès en appel, jeudi 25 juin 2015, la Cour d’Assises de Chaumont a procédé au rappel des faits dramatiques survenus au petit matin du 14 novembre 2010, à Dijon. L’incendie du foyer Adoma avait fait 7 victimes dont un homme qui avait sauté du 7e étage de l’immeuble.  A l’origine du sinistre : un feu de poubelles, dont les flammes et les fumées toxiques s’étaient très rapidement s’était propagés dans les étages de l’immeuble.  

Déjà connus pour des feux de poubelles allumés en 2009 à Précy-sous-Thil et à Semur en Auxois,  Rémi Kukulinski, et son cousin Nicolas Dos Reis, avaient avoué, en décembre dernier devant la Cour d’Assises de Côte d’Or, qu’ils étaient à l’origine du drame, mais en se rejetant l’un sur l’autre la responsabilité du départ de feu. 
Tout deux avaient été condamnés par la cour d'assises de Côte-d'Or à quinze ans de réclusion criminelle. Seul Rémi Kukulinski a fait appel de ce verdict.

 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne

Déterminer la responsabilité du départ de feu :

A Chaumont, lors de ce procès en appel, la Cour d’assises va tenter de savoir exactement qui, le premier, a mis le feu aux poubelles, entraînant l’incendie et le terrible bilan du 14 Novembre 2010. Plusieurs témoins ont été entendus, lundi 29 Juin 2015 :
  • Une amie d’enfance de Rémi Kukulinski,  a exprimé sa peine pour les victimes mais aussi pour Rémi Kukulinski, qui a-t-elle dit l’a déçue. Puis s’adressant à lui, elle a déclaré «  Rémi tu restes mon meilleur ami ».
  • Une voisine. Celle-ci a déclaré avoir vu deux hommes rentrer sur le parking d'Adoma la nuit drame, mais sans pouvoir les identifier.
  • La petite amie de Rémi Kukulinski a peu parlé. Elle s’en est tenue à confirmer ses déclarations recueillies par le magistrat instructeur.
  • Témoin le plus attendu lundi : Nicolas Dos Reis, condamné à 15 ans de prison lors de la première audience, comme Kukulinski ; mais qui a décidé de ne pas faire appel. Le début de sa comparution a débuté vers 17 heures, lundi après-midi. Nicolas Dos Reis s'est exclamé devant la cour : " On était tous les deux! On a mis le feu tous les deux! Par respect pour les victimes, il (Rémi) n'aurait pas du faire appel! On a pris 15 ans alors que l'avocat général en a demandé 20... On s'en sort bien ! "

A lire aussi

Sur le même sujet

Quel avenir pour la maison Colette de Besançon ?

Les + Lus