Yonne et Nièvre : des céréaliers se lancent dans la culture de noix et noisettes bio

Des agriculteurs de l'Yonne et de la Nièvre ont décidé de planter des noyers et des noisetiers à la place de leurs champs de maïs. Les premières récoltes sont attendues pour 2025.

Les premières récoltes ne sont pas attendues avant 2025. (Illustration)
Les premières récoltes ne sont pas attendues avant 2025. (Illustration) © Pixabay CC0
Fini le maïs. Des céréaliers de l'Yonne et la Nièvre ont décidé de planter des noyers à la place de leur culture. Les premières noix ne seront pas récoltées avant 2025, mais ces agriculteurs font un pari sur l'avenir.

"Le changement climatique est là. Si on parle de réchauffement, peut-être qu'on aura des productions de noyers plus importantes", explique Loïc Guyard, agriculteur. "Donc, c'est un vrai pari. J'espère franchement qu'on ne se trompe pas. Moi en tout cas, j'espère bien finir ma carrière en tant que nuciculteur."
 
Des agriculteurs de l'Yonne et de la Nièvre se lancent dans les noix et noisettes bio ©France 3 Bourgogne

Comme Loïc, ils sont neuf en tout et veulent créer une vraie filière noix et noisettes en Bourgogne. Ces nouveaux nuciculteurs misent sur une production locale et bio. Le pari est osé mais calculé. 2 500 arbres ont été plantés mais cela ne représente que 5 % de la surface agricole exploitée.
 

Sept ans avant les premières récoltes​

Pour ces agriculteurs, les céréales offrent des rendements trop limités et leurs récoltes sont de plus en plus aléatoires en raison des sécheresses, des insectes, des prix instables, etc.

Après les noyers, des noisetiers seront plantés l'année prochaine. Il faudra attendre au moins sept ans avant les premières récoltes de noix et noisettes de Bourgogne. D'ici là, les nuciculteurs espèrent que beaucoup d'autres agriculteurs les auront rejoints.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire