L'agriculture ? "Le plus beau métier du monde !", selon une ado de Haute-Saône qui cartonne avec sa chaîne YouTube

Installée avec sa famille près de Champlitte, Océane Balland, 17 ans, a réalisé 3 millions de vues avec la vingtaine de vidéos qu'elle a tournées dans l'exploitation familiale. Elle sera au salon de l'agriculture à Paris ce samedi 29 février 2020.
La future agricultrice peut compter sur le soutien des 25 000 personnes abonnées à sa chaîne YouTube.
La future agricultrice peut compter sur le soutien des 25 000 personnes abonnées à sa chaîne YouTube. © Océane Balland, compte Facebook
Le créneau est très occupé depuis plusieurs années : sur YouTube, première plateforme d'hébergement de vidéos, on ne compte plus les internautes (très jeunes, pour la plupart) qui créent leur propre chaîne vidéo, filmée avec les moyens du bord, pour nous faire rire, réfléchir, ou tout simplement pour partager leur passion.

Océane Balland fait partie de ceux-là. Sa passion à elle, c'est l'agriculture. A 17 ans, la jeune femme installée près de Champlitte en Haute-Saône régale ses abonnés (25 000 !) avec de belles tranches de vie (paysanne) publiées sur Internet. Elle y explique très concrètement son quotidien : comment cure-t-on le fumier ? Comment se passe un vêlage ? Le vibroculteur : qu'est-ce que c'est ? 

« Je fais cela avant tout pour partager ma passion », explique-t-elle. Avant d'ajouter : « Et bien sûr pour défendre les femmes dans un si dur métier ! »
 

Je fais ça par passion, et aussi pour défendre les femmes dans un si dur métier ! 



Pour visiter sa chaîne YouTube, c'est par ici ; son compte Facebook, c'est par là
 

Positive attitude


A contre-rebours de l'agribashing ambiant (cette tendance actuelle qui consiste à déconsidérer les agriculteurs, accusés pêle-mêle d'être responsables de la pollution des sols, du dérèglement climatique ou du mal-être animal), la jeune Haut-Saônoise s'affiche tout sourire dans son quotidien. Et c'est communicatif.

Ici, on la voit ramasser sa paille : 1,3 millions de vues !
 
Là, elle nous explique comment démarre sa journée auprès des bêtes. Aucun doute : Océane sait bel et bien se mettre en scène. 
Comme elle le dit elle-même, Océane est « fière d'être fille et petite-fille d'agriculteurs ». On imagine la fierté de sa famille en retour...
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie