• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Aïd-el-Kebir : 15 abattoirs autorisés en Bourgogne-Franche-Comté

Image d'illustration / © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
Image d'illustration / © PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Les musulmans fêtent à partir de dimanche 11 août et pendant 3 jours l’Aïd-el-Kebir, l’une des fêtes les plus importantes de l’islam. En Bourgogne-Franche-Comté, 15 abattoirs sont autorisés à pratiquer les sacrifices d’animaux.

Par Valentin Chatelier

En Bourgogne-Franche-Comté comme dans le monde entier : l’Aïd-el-Kebir débute ce dimanche 11 août. Pendant cette "fête du sacrifice", qui dure traditionnellement trois jours, les musulmans se retrouvent en famille.

Dans la tradition, un animal est sacrifié, généralement un mouton. Mais ces abattages sont réglementés en France. En Bourgogne-Franche-Comté, 15 abattoirs sont autorisés par la préfecture : 8 en Bourgogne et 7 en Franche-Comté. Une liste est disponible sur le site du ministère de l’Agriculture.

Un encadrement qui a pour but d’assurer la qualité de la viande, en écartant "les animaux malades et les viandes impropres à la consommation", indique la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt en Bourgogne-Franche-Comté.
 

Pour les particuliers, interdit de pratiquer eux-mêmes des abattages. Et les éleveurs n’ont pas non plus le droit. Les abattages clandestins sont passibles de peines allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende.

Les pratiquants ont donc plusieurs choix : acheter les carcasses d’animaux auprès de bouchers, passer commande auprès d’associations cultuelles musulmanes ou contacter un abattoir autorisé.


Le sujet de Marie Jolly, Hélène Assekour et Rachel Nectoux
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus