Al Capone II, un cheval de légende né en Bourgogne, a fêté ses 30 ans

Les concurrents passent l'obstacle "La rivière des tribunes" lors du Grand Steeple Chase de Paris le 25 mai 2003 à l'Hippodrome d'Auteuil. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Les concurrents passent l'obstacle "La rivière des tribunes" lors du Grand Steeple Chase de Paris le 25 mai 2003 à l'Hippodrome d'Auteuil. / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Al Capone II est né dans la Nièvre le 20 mars 1988. Sa longévité est exceptionnelle. Ce cheval, au palmarès impressionnant, a rapporté plus de deux millions d’euros de gains. On vient le voir du monde entier. 

Par B.L. avec AFP


Une centaine de professionnels des courses, jockeys, propriétaires, entraîneurs et lads, ont fêté l'anniversaire d’Al Capone II, qui a eu 30 ans le 20 mars 2018. Toujours fringant, ce cheval exceptionnel est aujourd’hui à la retraite à Chantilly, dans l’Oise. S'il était un homme, il serait centenaire : la longévité moyenne du cheval se situe entre 25 et 30 ans.


"C'est l'ambassadeur des courses, on vient le voir de toute la France et de l'étranger", notamment du Japon, explique Matthieu Vincent, le directeur du centre d'entraînement et de l'hippodrome de Chantilly.
Le cheval "a aussi ouvert plusieurs fois le défilé du Grand Steeple-chase de Paris qu'il a gagné en 1997 et a été l'invité d'honneur du salon de l'agriculture pour représenter la Bourgogne, terre de Robert Fougedoire" (son propriétaire).


Côte-d’Or : Al Capone II en vedette de la Fête du cheval à Vitteaux
Le célèbre cheval Al Capone II, une vedette de l'hippodrome d'Auteuil, est né dans la Nièvre. Ce cheval, au palmarès impressionnant, est désormais à la retraite. En 2004, il était la vedette de la Fête du cheval à Vitteaux, en Côte-d’Or. Intervenants : -Philippe Leve, jockey -Jacques Lauriot, président du conseil du cheval de Bourgogne  - Le reportage de Mathieu Despiau, Pierre Ballois et Chantal Mathieu

Un palmarès impressionnant


Al Capone II est né du croisement d'un père Selle français, Italic, et d'une mère pur-sang, l'Oranaise, c'est un Autre que pur-sang (AQPS) et rien ne présageait de son fabuleux destin.
Car Al Capone II a failli ne jamais voir un hippodrome. A 3 ans, il éjecte son cavalier et heurte une voiture sur la route. Il aura une plaie ouverte au genou gauche qui retardera ses débuts en compétition.

Quelques mois plus tard, il fait ses débuts sur l’hippodrome d’Enghien, le 24 avril 1992, et il est arrêté. "C'était catastrophique, il tirait beaucoup", se souvient l'ancien jockey François Benech. Mais, à sa sortie suivante il gagne avec lui le Grand Steeple-Chase des 4 ans à Auteuil.

Ce cheval d'1,62 m, léger, a un rein court, idéal pour se propulser au-dessus des obstacles, un moral d'acier et une énergie débordante.
Il ne quittera Auteuil qu'à 12 ans pour faire ses adieux à la compétition avec un palmarès impressionnant : 65 courses, 26 victoires, 32 places.

Ce sauteur d'exception, qui a  sa statue sur l'hippodrome d'Auteuil, a rapporté environ 2,6 millions d'euros de gains.


A lire aussi

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus