André Maisonnier, l'héritage de Le Corbusier en Haute-Saône

Disciple de Le Corbusier, André Maisonnier est un architecte connu pour la réalisation de grands immeubles à Besançon, mais aussi pour quelques maisons individuelles situées en Haute-Saône et construites dans les années 50 et 60.

Par Thibaut Martinez-Delcayrou

André Maisonnier portait bien son nom. Cet architecte, qui a travaillé dix ans avec Le Corbusier, est à l'origine de trois maisons individuelles en Haute-Saône. La première, la Villa Malitchenko, a été construite en 1963 à Frotey-lès-Vesoul. "De prime à bord, mon père a été fasciné par le terrain qui est en surplomb par rapport à la vallée. Au dessus de la falaise, il a proposé une forme aimable" explique Claude Maisonnier, fils d'André. 

Le couple Malitchenko y habite depuis cinquante ans. C'est dans cette splendide demeure qu'ils y ont élevé leurs cinq filles. "André Maisonnier savait que je voulais une maison relativement simple, mais avec un peu d'art quand-même" témoigne Christian Malitchenko, qui connaissait bien l'architecte. 

Maisonnier avait aussi conçu la villa Kielwasser, à Vesoul. Et encore une fois, la comparaison avec la fameuse Villa Savoye de Poissy, oeuvre phare de Le Corbusier à la fin des années 1930, est inéluctable. Mêmes traits, mêmes courbes et même pilones. Grâce à Maisonnier, l'héritage de Le Corbusier a été transmis en Franche-Comté.
Les maisons de Maisonnier, toujours aussi modernes
On connaît tous la chapelle Le Corbusier de Ronchamp. Mais la Haute-Saône compte d'autres joyaux d'architecture : André Maisonnier, disciple de Le Corbusier, a imaginé et dessiné des maisons individuelles toujours aussi moderne 50 ans après leur construction. - France 3 Franche-Comté - Interviews de Claude Maisonnier, fils d

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus