• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Avallon : le rallye du pays de l'Avallonnais ne fait pas plaisir à tout le monde !

Le rallye est critiqué par une association, pour ses nuisances sonores et son atteinte à l'environnement (détritus laissés par les spectateurs), selon l'association Alterallye / © FTV
Le rallye est critiqué par une association, pour ses nuisances sonores et son atteinte à l'environnement (détritus laissés par les spectateurs), selon l'association Alterallye / © FTV

Le week-end du 3 et 4 mars se déroule autour d'Avallon le 39ème rallye automobile du Pays de l'Avallonnais, une compétition qui compte 93 équipages inscrits. Ce n'est pas forcément du goût de certains riverains, qui ont créé une association pour "améliorer les conditions d'organisation du rallye".

Par F.L.

Un évènement sportif local
Le rallye de l'Avallonnais est une institution pour certains habitants : chaque année, la compétition réunit famille et amis pour voir passer les bolides juste devant le pas de leur porte.
L'évènement rassemble sur le week-end environ 1500 personnes.

Des spectateurs moins enthousiastes
Une association s'est créée début février : "Alterallye", lancée par une douzaine d'Avallonnais pour « améliorer les conditions d'organisation du rallye de l'Avallonnais ».
Ces riverains dénoncent des  problèmes de sécurité , des incivilités et l'impact écologique laissé par le rallye.
Les membres de l'association Alterallye constatent les dégâts  causés lors de la spéciale de la veille, ils seront présents lors de la réunion de bilan de rallye en sous-préfecture.

Des organisateurs perplexes
Pour l'équipe d'organisation, permettre une telle compétition est une opération complexe qui ne s'improvise pas. Les normes de sécurité doivent être respectées, ainsi que toute la présence de commissaires lors des étapes.
Les organisateurs rappellent aussi que le rallye de l'Avallonnais rassemble près de 2000 personnes en un week-end et qu'il permet de faire vivre le tissu local
L'association Alterallye aimerait quant à elle que l'épreuve soit encore améliorée.

Le reportage de Baziz Djaouti et Tania Gomès
  • Marie-José Casado, Riveraine
  • Thiébaut Jourdain, Président de l'association Alterallye
  • Philippe Dréau, ASA Avallon auto sport

 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus