Des boîtes cadeaux pour les plus démunis : l’idée relayée dans le Haut-Doubs essaime un peu partout en France

En cette période de crise sanitaire du Covid-19, la solidarité existe bien ici et là. A Pontarlier dans le Doubs, un réseau solidaire a posté sur sa page Facebook la généreuse idée. Remplir une simple boîte à chaussures, dont le contenu réchauffera les coeurs.

© Comme une envie de vivre autrement (via Facebook)
Une boîte à chaussures. Qui n’en a pas chez soi ? Fin octobre, le réseau solidaire "Comme une envie de vivre autrement Franche-Comté"  a lancé l’idée, déjà en place ailleurs en France. Remplir une boîte, avec quelques objets, puis faire un emballage cadeau. Sur chaque boîte, il est demandé de préciser si elle est destinée à un homme, une femme, ou si le cadeau est mixte.
 
© Comme une envie de vivre autrement (via facebook)

 
Que mettre dans votre boîte cadeau ?

 
 
L’an passé, le réseau "Comme une envie de vivre autrement Franche-Comté" (groupe facebook) avait récolté des sacs à dos remplis pour les sans abri. Cette année, changement de format. L’idée des boîtes était de toucher plus de monde, et de faire participer plus facilement les gens. Une centaine de boîtes remplies sont déjà arrivées. Le post Facebook a été vu plus de 190.000 fois. Mélanie Dulize, qui porte le réseau solidaire dans le Haut-Doubs n’en revient pas : “Je pense que le confinement a ouvert les yeux de certains, et que de plus en plus de monde est sensible à la précarité et à la pauvreté. Le confinement laisse aussi plus de temps à ceux qui ne peuvent travailler pour accorder du temps aux autres. Cela redonne le moral à Noël, à ceux qui recevront, mais actuellement à ceux qui s'investissent dans le projet. Ils ressentent concrètement le fait d'être utile pour les plus fragiles." Le réseau s'attend à récupérer 400 à 500 dons de boîtes cadeaux.

Que vont devenir ces boîtes de cadeaux ?

“Les boîtes que nous récoltons pourront donc être distribuées à une multitude de personnes : dans la rue, dans des foyers, dans les associations pour les femmes violentées, pour les étudiants en situation précaire, il y en a une bonne centaine rien qu'à Besançon, et pour les migrants” précise Mélanie Dulize.
“Avec le covid, il n'y a plus que les sans abri dont il faut prendre soin. La pauvreté explose, on note une augmentation de 45% des bénéficiaires dans les associations d'aide alimentaire” argumente Mélanie Dulize, toujours active pour aider les autres, et distribuer cette aide. Elle collecte toute l’année des produits d’hygiène pour les personnes en grande précarité et l'association Féminité sans abri. 

 
La liste des points de collecte des boîtes à cadeau

En Franche-Comté, plusieurs points de collecte sont disponibles et les premières boîtes arrivent. Date limite 6 décembre.
Plus d'infos sur "Comme une envie de vivre autrement Franche-Comté" (groupe facebook)

(Cette liste n'est pas exhaustive)
 
Le mouvement des boîtes cadeaux pour les plus démunis est en train de s’étendre. Mulhouse  Colmar, St Louis, Strasbourg, Lyon… “La Suisse compte aussi des points de collecte. Et un peu partout l'idée est reprise : en Gironde, dans le Nord et en Bretagne notamment” conclut Mélanie Dulize. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société