• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Byans-sur-Doubs : des élèves à la rencontre des livres et d'une écrivaine

La classe de CM2 de Byans-sur-Doubs / © Catherine Eme-Ziri, France Télévisions
La classe de CM2 de Byans-sur-Doubs / © Catherine Eme-Ziri, France Télévisions

Dans le cadre de « Livres en boucle », Florence Hinckel, auteure de littérature jeunesse, s’est rendue ce vendredi 20 septembre dans une école primaire à Byans-sur-Doubs où elle a rencontré des élèves âgés de 10 ans. Elle leur a dévoilé ses secrets d’écriture…

Par Catherine Eme-Ziri

Pour Camille, Antoine, Ophélie et Benjamin, et les autres, élèves de Samuel Girod, c’est un jour important. Ils voient un écrivain en vrai, plutôt une écrivaine d’ailleurs (elle y tient au « e ») et ils ont bien préparé leur entretien.

Ils ont déjà lu certains de ses livres, notamment la série du chat ou encore « Mémoire en mi ». Et ils ont aimé !
Leurs questions fusent : « Combien de temps mettez-vous pour écrire un livre ? D’où vous viennent les idées ? Ferez-vous encore un autre livre avec le chat ? »
Florence Hinckel leur répond, en donnant des précisions, en se mettant à leur portée, avec des anecdotes. Elle a l’habitude de s’adresser à des enfants : elle est maman d’une fille et d’un garçon, (ce dernier a 15 ans), elle écrit pour les jeunes et les ados depuis des années et surtout elle a été professeure des écoles… Un métier qu’elle a abandonné, non sans regret, quand elle a commencé à avoir du succès, et des revenus suffisants notamment grâce à son « Chat ».
"Le chat pitre" de Florence Hinckel / © Catherine Eme-Ziri, France Télévisions
"Le chat pitre" de Florence Hinckel / © Catherine Eme-Ziri, France Télévisions

Une drôle d’histoire, celle de ce chat pas comme les autres : elle voulait dégoûter sa fille qui exigeait un chat. Elle a inventé un personnage de matou avec tous les défauts possibles. Il est orgueilleux, paresseux, hypocrite . Non seulement sa fille a persévéré, elle a eu un chat puis deux… Filou et Gigi qui ont beaucoup inspiré Florence Hinckel par la suite. Depuis, sont sortis « Le chat beauté », « Le chastronaute »…

Ces enfants âgés de 10 ans sont attentifs, réactifs aux anecdotes et se racontent également. Certains tiennent un journal secret, d’autres ont déjà écrit des livres…
Florence Hinckel parle de sa carrière d’écrivaine : elle a vendu 25 exemplaires de son premier livre. Mais pas de quoi la décourager, elle qui écrivait déjà à leur âge ! Quelques années après, elle a écoulé plus de 12.000 exemplaires de « Le chat pitre » et autant pour les autres tomes de la série. Son best-seller ? « U4 » écrit avec trois autres auteurs et décliné sur quatre histoires qui peuvent se lire indépendamment les unes des autres. Un carton d’édition avec 200.000 livres vendus. Au total, elle a publié « entre 45 et 50 livres » ce qui suscite un murmure d’admiration des élèves… Elle écrit pour les enfants, pour les ados, des livres pour rire ou de science-fiction, pour faire réfléchir….  Ses thèmes ? La place de la femme dans la société et celle des machines, le passé…
 
Quelques livres de FLorence Hinckel / © Catherine Eme-Ziri, France Télévisions
Quelques livres de FLorence Hinckel / © Catherine Eme-Ziri, France Télévisions

Florence Hinckel vend ses ouvrages dans les pays francophones et elle est traduite dans plusieurs pays, En Italie, Argentine, Suède ou encore en Argentine.
Mais pas en anglais ? Non, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, il ne faut pas y penser ! La littérature jeunesse américaine et anglaise écrase le marché avec des « Harry Potter » ou des « Hunger Games »… Si Florence Hinckel se félicite que ces séries populaires aient incité les jeunes à la lecture, elle regrette cette domination. Et le peu de considération pour la littérature jeunesse, notamment dans les medias.
 
Florence Hinckel, écrivaine / © C. Eme-Ziri, France Télévisions
Florence Hinckel, écrivaine / © C. Eme-Ziri, France Télévisions

Ecrire ? « Ce n’est pas quelque chose de magique. C’est très difficile. Le plus dur ? Accrocher le lecteur dès le départ. Un enfant ou un ado, s’il s’ennuie, il abandonne dès la deuxième page ! »
Une question de Mohamed Lyes : « Ce que vous écrivez, est-ce que ça vient du cœur ? »
« Oh, oui, heureusement ! » répond Florence Hinckel avec un grand sourire…
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus