Canicule : "Abasourdis par l’inconscience de l’humanité", le coup de gueule de deux adolescents passionnés de météo

Les températures atteignent des records dans certaines villes, l'épisode de canicule se poursuit, la vigilance rouge est de mise dans plusieurs départements... Sur les réseaux sociaux, deux passionnés francs-comtois de météo ont publié un coup de gueule pour "ne pas minimiser ce qu'il se passe".

Illustration. La publication des deux Francs-Comtois a été partagé près d'un millier de fois sur Facebook.
Illustration. La publication des deux Francs-Comtois a été partagé près d'un millier de fois sur Facebook. © LOIC VENANCE/AFP
"Abasourdis par l’inconscience de l’humanité et inquiets pour leur avenir." Ilyes, 17 ans, et Joris, 21 ans, ne mâchent pas leurs mots sur les réseaux sociaux. Depuis 2016, les deux jeunes du Doubs et du Jura tiennent une page Facebook "Météo Franc-comtoise". Chaque jour, ces passionnés de météo publient des bulletins, des cartes, quelques photos du temps. Ce dimanche 9 août, ils ont tenu à rétablir quelques vérités sur la canicule qui s'étend sur tout le territoire depuis cinq jours.

"C'est la première fois que nous faisons cela. Ce n'est pas dans nos habitudes. Mais c'en était trop. On en avait marre d'entendre et de voir dans les commentaires que tout était normal, que ces chaleurs étaient dues à la période estivale", explique Ilyes, habitant de Vanclans.

En vacances scolaires après l'obtention de son baccalauréat, le jeune homme a contacté son ami Joris, dans la journée de dimanche. En quelques heures, ils ont écrit un long texte : une dizaine de points avec arguments à la clé pour "remettre les choses en place" et sensibiliser les quelque 60 000 abonnés de la page Facebook.
 
Le message a fait réagir plus de 5 000 internautes, a été partagé près d'un millier de fois et a été repris dans la presse locale : "On ne s'attendait pas à cela, on a été surpris. La publication a également fait parler dans la communauté météo, on a été félicité."

Ilyes regrette que les mentalités sur le réchauffement climatique n'évoluent pas assez vite : "Quant aux irréductibles qui pensent que la vigilance canicule en cours n’est pas très appropriée et trop alarmiste, rappelez-vous qu’en 2003 l’absence d’une vigilance aura eu raison de 15 000 vies en France...", écrit-il dans la publication avant d'exposer plusieurs faits :

L’alerte rouge déclenchée ce jour dans 15 départements de France est parlante... Rendez-vous compte : les vigilances jaune/orange/rouge pour ce phénomène existent depuis 2004. En 16 ans, l’alerte rouge (donc maximale) pour canicule a été déclenchée seulement 3 fois ! Quand ça ? en juin 2019, en juillet 2019, en août 2020

L'isotherme est la limite du zéro degré en altitude. On en parle souvent l'hiver quand de la neige est annoncée. Mais en été, savez vous à combien de mètre d'altitude se trouve la limite entre le +1°C et le -1°C ? En début de semaine, elle se situera à près de 5000m d'altitude, soit plus haut que les sommets du Mont Blanc !

Vivre de la météo

"On a pas mis très longtemps à écrire ce texte. C'est venu assez naturellement. En même temps, nous avions des choses à dire", explique le jeune homme passionné par la météo depuis ses 14 ans.

Dans son jardin, il a installé une petite station locale qui permet des relevés. Il se tient au courant des intempéries et observent les changements météorologiques de près. Joris fait partie de l'aventure depuis un an : "Au début, c'était un abonné. Mais, nous échangions beaucoup. Je l'ai ajouté dans mon 'équipe' le jour de son anniversaire." Depuis, l'un écrit les textes, l'autre se charge d'élaborer les cartes.
 

S'ils ne sont pour le moment qu'amateurs, les deux amis espèrent pouvoir vivre de la météo : "C'est devenu ma passion. Ca m'a apporté beaucoup d'expérience et de connaissances." Son camarade, Joris, est en bonne voie : il a été accepté à la grande école de Météo-France, située à Toulouse.
 
Voir cette publication sur Instagram

🎥😍 Retour sur notre premier passage à la télé en équipe complète et sur la chaîne de France 3 Franche-Comté 😋

Une publication partagée par Météo Franc-Comtoise (@meteo_franc_comtoise) le

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
canicule météo réseaux sociaux société