Carte scolaire de la rentrée 2015 : les écoles se rebiffent

Cette année, la carte scolaire 2015 provoque des remous dans les écoles de la région en raison des suppressions envisagées mais pas seulement. Avec les élections départementales, l'inspection d'académie a repoussé l'envoi de ses prévisions aux écoles. 

Mobilisation de l'école Paul Bert à Besançon contre le projet de carte scolaire 2015/2016
Mobilisation de l'école Paul Bert à Besançon contre le projet de carte scolaire 2015/2016 © F.Petit
Le premier arbitrage du Comité technique spécial aura lieu mardi prochain alors que les écoles viennent tout juste de prendre connaissance des changements envisagés. Les parents d'élèves sont mécontents car difficile pour eux de se mobiliser en si peu de temps. Actuellement, l'inspection académique ne souhaite pas encore communiquer ses prévisions d'ouverture et de fermeture pour l'année prochaine puisque rien n'est validé. Selon les syndicats, dans le Doubs, il est prévu 31 fermetures de classes, 33 fermetures conditionnelles, 15 ouvertures et 15 ouvertures conditionnelles. 
A la Cluse-et-Mijoux, une pétition et des parents d'élèves ont bloqué la RN 57 ce matin. A Fournet- Blancheroche, l'école est occupée par les parents d'élèves car ils refusent la disparition de leur classe unique. Cette fermeture, pour eux, est "la mort du village" et le transfert à Charquemont surchargerait les effectifs. 

Dans le Jura, il est pour l'instant prévu 46 fermetures et 7 ouvertures. Pour le Snu ipp "La dotation nationale en postes d’enseignants ( + 2511 ) pour la rentrée 2015 reste bien insuffisante au regard des besoins de l’école primaire". 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation