Le centre Athénas dans le Jura et l'ONG Rewild se mobilisent pour racheter un zoo et libérer les animaux

C'est un projet comme Gilles Moyne, du Centre Athénas les aime ! Avec les membres de l'ONG Rewild, ils viennent de signer le rachat du zoo de Pont-Scorff en Bretagne. Le but est de remettre en liberté les animaux sauvages. Ils lancent un appel aux dons pour les aider dans ce projet.

Gilles Moyne (à gauche) et les membres de l'ONG Rewild en conférence de presse à Paris
Gilles Moyne (à gauche) et les membres de l'ONG Rewild en conférence de presse à Paris © Rewild
Le 17 décembre 2019, les membres de l'Organisation Non Gouvernementale Rewild ont signé un compromis de vente pour l'achat d'un zoo, le Zoo de Pont Scorff, en Bretagne. 
Le but de cette démarche est totalement novateur. Il s'agit tout d'abord de rendre la liberté aux 560 animaux sauvages qui s'y trouvent aujourd'hui. Ils seront renvoyés dans leur milieu d'origine et rendus à la vie sauvage. "Les animaux qui ont été élevés à la main ou qui font face à des problématiques de consanguinité ne pourront pas être relâchés en pleine nature. Ils seraient incapables de se nourrir seuls et rechercheraient le contact de l'homme ce qui peut être dangereux. Ceux-ci seront placés dans des réserves fermées, mais aux dimensions très importantes et sans exposition au public. C'est notamment le cas des fauves qui pourraient finir tranquillement leurs jours dans des conditions de vie nettement plus enviables" nous explique Gilles Moyne.
 
Lamya Essemlali et Lorane Mouzon, présidentes de Rewild lors de la signature de l'acte de vente du Zoo de Pont-Scorff (Bretagne).
Lamya Essemlali et Lorane Mouzon, présidentes de Rewild lors de la signature de l'acte de vente du Zoo de Pont-Scorff (Bretagne). © Rewild
 
Une fois les animaux partis, le zoo ne sera pas détruit. Le lieu deviendra après quelques transformations, un centre de réhabilitation, pour accueillir les animaux sauvages issus du trafic et saisis par la justice française. Dés le début de l'année 2020, ce sont des perroquets saisis par les autorités qui rejoindront le site. Des reptiles ont déjà intégré la structure.

Mais qui se cache derrière Rewild ? C'est une organisation créée par sept associations fondatrices spécialisées dans la défense, la sauvegarde, le soin, la réhabilitation et la saisie d'animaux sauvages victimes de trafics et la protection des habitats naturels. (Sea Shepherd, Hisa, Le Biome, One Voice, Wildlife Angels, Darwin). Le Centre Athénas basé à l'Etoile dans le Jura est un membre actif de l'organisation par ses compétences dans la réinsertion des animaux sauvages notamment du lynx. "Nous avons un rôle d'appuis technique et logistique dans les saisies judiciaires d'animaux et dans la relâche en milieu naturel" nous explique Gilles Moyne

"En 40 ans, on estime que 60 % des animaux sauvages de la planète ont été exterminés. Après la destruction des habitats naturels, le trafic et le commerce d'animaux sauvages sont la deuxième cause de leur disparition" argumente l'ONG Rewild. Après des mouvements de protestation liés aux animaux sauvages dans les cirques, des voix condamnent l'enfermement des animaux dans les zoos malgré les fréquentations records de certains d'entre eux.


Des personnalités de France Télévisions, Stéphane Bern et Hugo Clément se sont investis dans le projet et ont affiché leur soutien à une levée de fond lancé par Rewild. 
 
L'organisation a maintenant 5 mois pour lever 600.000 euros et sécuriser l'achat du zoo. Si la somme n'est pas réunie, ils devront rendre les clés au propriétaire et les animaux resteront captifs. Une collecte de fond a été mise en place afin d'aider l'organisation à offrir aux animaux une autre vie. Si l'objectif est atteint, ce projet sera une première mondiale. 

Si vous voulez contribuer au financement du rachat de ce zoo, vous pouvez participer même à hauteur de 5 euros sur le lien suivant :  www.gofundme.com

En deux jours, c'est une mobilisation extraordinaire de près de 15.000 donateurs qui a permis de réunir une somme plus de 245 000 euros.

Vous pouvez nous suivre sur Naturae ou sur la page Facebook Naturae.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature naturae animaux zoo