Charlotte, une passionnée de cuisine qui fait voyager les papilles

Elle suit une formation de cuisine au lycée hôtelier de Paray-le-Monial. Charlotte a reçu le prix spécial du jury du meilleur commis au festival Silver Fourchette. Portrait d’une passionnée sous la toque.

Par Antoine Marquet

Presque née dans la marmite


Depuis toute petite, Charlotte se tient aux côtés de sa mère dans la cuisine. Haute comme trois pommes, elle coupe déjà les carottes et les jette dans le fond de la casserole. Elle cuisine même des gâteaux pour toute la famille.
Sa grand-mère était traiteur en industrie, alors la cadence et la passion de la cuisine, Charlotte en a certainement hérité.

Le beau-père de la jeune fille voyage souvent, pour des raisons professionnelles. A chaque périple, il rentre avec une valise pleine de spécialités et de recettes locales.

C'est Charlotte aux commandes. Récompensée en tant que meilleure commis, elle endosse aujourd'hui la toque de cheffe de brigade.
C'est Charlotte aux commandes. Récompensée en tant que meilleure commis, elle endosse aujourd'hui la toque de cheffe de brigade.


Plutôt tablier que sac à main


Charlotte obtient un BAC pro en maroquinerie. Déçue, elle réfléchit à ses envies et ses projets d’avenir.

La cuisine lui revient en pleine figure comme une évidence. C’est ça qu’elle veut faire.

C’est comme ça et pas autrement !


affirme-t-elle, déterminée.

Faire voyager les gens sans quitter le pays, voici l’objectif de Charlotte. Sa cuisine, elle la décrit comme faite de produits simples.

Elle sait que voyager n’est pas aisé pour tout le monde. La jeune fille propose sa propre vision du voyage, en utilisant des produits du monde entier dans ses recettes. D’un coup de fourchette, elle rend accessible la culture culinaire de différents pays.

Pouvoir voyager simplement face à son assiette, c’est inestimable pour Charlotte.

Isabelle Gibert, cheffe à Etang-sur-Arroux, était assistée de Charlotte au festival Silver Fourchette.
Isabelle Gibert, cheffe à Etang-sur-Arroux, était assistée de Charlotte au festival Silver Fourchette.


La cuisine, un lieu de rencontres


La cuisine de Charlotte a été plebiscitée par le jury du festival Silver Fourchette. Au menu, un poulet accompagné d'un risotto d'asperges et d'une ratatouille.

Le 4 juin dernier, une équipe 100 % féminine de Saône-et-Loire s’est présentée à Paris pour la finale nationale du concours.

1 000 participants étaient réunis pour proposer et réaliser des recettes à servir aux séniors, dans les EHPAD ou les maisons de retraite. C’est ça le but du festival Silver Fourchette, « faire de la cuisine un lieu de rencontres, un trait d’union entre les générations », en donnant l’opportunité à de jeunes chefs, de cuisiner pour des séniors et leur redonner le goût de passer à table.

Le concours cherche également à valoriser le métier et le savoir-faire des chefs cuisiniers à travers la France. Les départements s’inscrivent pour participer à des ateliers de cuisine, des épreuves, des débats, etc.

Les plats se veulent créatifs, colorés et goûteux. Une sélection pointue de chefs parrains garde un œil sur les brigades et établit le classement final. Cette année, on a par exemple pu retrouver Thierry Marx, Ghislaine Arabian, Guillaume Gomez (chef des cuisines de l’Elysée, meilleur ouvrier de France) et Cédric Burtin, le chef parrain en Saône-et-Loire.



Charlotte, une passionnée de cuisine qui fait voyager les papilles
Rencontre avec Charlotte, une jeune lycéenne au lycée hôtelier de Paray-le-Monial. Ambitieuse et déterminée, elle a été récompensée en tant que meilleur commis au festival Silver Fourchette. Elle est animée par une seule chose : faire voyager les gens à travers des recettes multiculturelles. - Michel Gillot, Anthony Borlot et Chantal Gavignet




 

Sur le même sujet

Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent

Les + Lus