Chevaux mutilés : les gendarmes de Saône-et-Loire multiplient les contrôles

Les gendarmes de Saône-et-Loire renforcent leur présence pour éviter de nouvelles mutilations de chevaux. Ce mercredi 2 septembre 2020, ils ont contrôlé des véhicules près d'un centre équestre d'Uchizy.   
Contrôles routiers de la gendarmerie de Saône-et-Loire dans l'affaire des chevaux mutilés- Septembre 2020
Contrôles routiers de la gendarmerie de Saône-et-Loire dans l'affaire des chevaux mutilés- Septembre 2020 © France 3 Bourgogne
Les gendarmes se sont positionnés sur une petite route, près du centre équestre d'Uchizy, en Saône-et-Loire.
Contrôle d'identité et fouille des véhicules...
Ce mercredi 2 septembre 2020, les forces de l'ordre ne laissent rien au hasard.

Ils sont là, sur réquisition du Procureur de la République, pour faire avancer l'enquête sur les mutilations de chevaux et de poneys car, pour l'instant, "aucun piste n'est privilégiée" selon  Laurent Gay-Peiller, le commandant de la compagnie de gendarmerie de Mâcon.
 

" L'objet de notre contrôle est d'identifier des individus qui pourraient être mêlés à ce phénomène en recherchant ce qui peut être transporté dans les véhicules car on a pu constater que les faits étaient commis avec des objets tranchants."

Laurent Gay-Peiller,
Commandant de la cie de gendarmerie de Mâcon

En Saône-et-Loire, trois faits ont déjà été constatés, notamment à Cluny le 8 août  et à Saint-Vallier le 25 août.

Une vingtaine de départements français sont touchés, du Morbihan au Jura.
Le nombre de faits, leur localisation et la diversité des mutilations incitent désormais les enquêteurs à penser qu'il y a plusieurs auteurs.
 
Les éleveurs tentent de s’organiser car, depuis quelques mois, des chevaux et des poneys sont retrouvés tués ou mutilés en France.
Les éleveurs tentent de s’organiser car, depuis quelques mois, des chevaux et des poneys sont retrouvés tués ou mutilés en France.

Des actions de préventions

La gendarmerie de Saône-et-Loire multiplie aussi les actions de prévention.
Les patrouilles de nuit à proximité des centres équestres sont renforcées.
 

"Nous alertons également les professionnels afin qu'ils nous fassent remonter les informations en temps réel pour nous permettre d'intervenir."

Laurent Gay-Peiller

Ils conseillent également les responsables de centres équestres

 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval animaux nature faits divers