Congés de févrirer : arrivée des premiers vacanciers dans le Morvan

Ce samedi 6 février marque le début des vacances de février. Alors que beaucoup de vacanciers ont hésité jusqu'au dernier moment à partir, certains ont quand même choisi de quitter leur lieu de résidence. Dans le Morvan, ils sont quelques-uns à venir s'aérer quelques jours pour se changer les idées

Des vacanciers au lac des Settons, à Moux-en-Morvan (Nièvre)
Des vacanciers au lac des Settons, à Moux-en-Morvan (Nièvre) © FTV

Le début des vacances scolaires pour la zone A se traduit par l'arrivée de quelques touristes dans le Morvan. Une envie d'évasion plus forte que les mesures de couvre-feu, et surtout, un changement d'air !

"Ca va nous changer de la ville"

La famille Taiclet venant de Dijon a prévu de passer 3 jours au calme. Mme Taiclet a emmené ses deux filles et des amies au bord du Lac des Settons. Pour sa fille Constance : "Ca va nous changer déjà de la ville, on ne peut pas trop sortir, donc oui ça va faire du bien."
Leur mère résume le séjour : "On a prévu : jeux de société, balades et repos. On recherche effectivement le calme, couper et une petite ambiance cocon comme celle qui est proposée ici."

"On se déconnecte de tout"

En cette période perturbée, les quelques vacanciers s'adaptent. Un couple de parisiens a opté pour le Morvan. Ils devaient faire un safari, annulé à cause de la fermeture des frontières.
Pour eux, c'est le changement complet d'environnement qui leur importe. Mme Naffeti justifie son choix : "c'est principalement pour respirer normalement, pour changer un peu d'air, on habite à Puteaux, on est enfermés tout le temps dans un appartement. Ca nous permet de changer". Son mari ajoute :"On se déconnecte carrément de tout en fait." 

Des réservations de dernière minute

Le domaine de la Cabane Verte à Moux-en-Morvan propose une quarantaine de chalets à la location. Sur un quart environ réservé, la gérante, Mme Dominique Annet explique que depuis janvier, beaucoup de locations se font en dernière minute : "De toute façon, il y a quand même beaucoup de gens, qui ont besoin de prendre l'air, ils donnent un coup de fil et ils voient ce qu'il y a de disponible."
Vu l'incertitude liée à la situation sanitaire, difficile de savoir quand et dans quelles conditions auront lieu les prochaines vacances.
Alors pour les touristes, autant profiter au maximum de leur séjour dans le Morvan.

 

Le reportage de Rémy Chidaine et Sophie Hémar
Intervenants :

Premiers vacanciers dans le Morvan

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie covid-19 santé société