Coronavirus covid-19 : Les #chefsaveclessoignants à Poligny et Arbois

Cuisinier,traiteur et fournisseurs de Poligny sont au petit soin pour les soignants de l'Ehpad de Poligny et l'hôpital d'Arbois. Vendredi, ils vont de nouveau recevoir des plats cuisinés en remerciement de leur engagemement. 

Les soignants de l'Ehpad de Poligny
Les soignants de l'Ehpad de Poligny © Christophe Demangel
Christophe Demangel est du genre actif. Cuisinier au collège Jules Grévy de Poligny, il se retrouve presque sans piano le temps du confinement. "Je ne me voyais pas rester chez moi à rien faire !" nous explique-t-il alors il propose ses services à l'Ehpad Saint Joseph de Dole qui n'avait plus de cuisinier. Mais il va plus loin. Membre de l'association "Les Cuisiniers de la République française" pilotée par Guillaume Gomez aux manettes à l'Elysée, Christophe Demangel bénéficie d'un large carnet d'adresses ici et ailleurs. 
 

C'est comme cela qu'il se retrouve avec un don généreux de dix volailles de Bresse de la part de Rachel Roussel-Voisard ! Les poulets seront accomodés avec du comté et du riz pilaf. Et c'est un repas entier qui va être offert aux soignants de cet établissement. Le traiteur Yves Brelot assure l'entrée (pâté en croûte), le poulet au comté et le dessert (financiers aux noisettes). 
 
Des volailles de Bresse pour les soignants de Poligny
Des volailles de Bresse pour les soignants de Poligny


La livraison est prévue ce vendredi. Et comme il restait encore des parts de volaille, les soignants de l'hôpital d'Arbois pourront aussi se régaler ! 

C'est la troisième fois que des professionnels régalent des soignants du Jura. Cette démarche a même son # "Les chefs avec les soignants" car de nombreux chefs offrent leur savoir-faire. 
  A Poligny, même les grandes surfaces, l'ENIL et d'autres petits commerçants (Ecole National Industrie Laitière) jouent le jeu en offrant des produits aux soignants. De nombreux gestes de solidarité qui touchent Christophe Demangel. 

L'humain est plus important que l'argent. Le secteur hospitalier a beaucoup souffert ces dernières années en raison des suppressions de postes. Là, on se rend compte que le service publique est utile.


affirme le cuisinier qui pilote ce réseau de solidarité. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société gastronomie culture solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter