Coronavirus Covid-19 : crèches, maternelles, écoles primaires, collèges, une réouverture à petits pas à partir du 11 mai

© Herel Ronan - maxPPP
© Herel Ronan - maxPPP

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce mardi 28 avril aux députés les grands axes du plan de déconfinement. Une première phase de déconfinement est prévue jusqu'au 2 juin. Voici ce qu'il faut en retenir. Les lycées et lycéens vont devoir attendre.

Par Sophie Courageot

Crèches, maternelles, écoles, collèges


Les crèches pourront rouvrir avec 10 enfants maximum par groupe. Il pourra y avoir plusieurs groupes si l’espace le permet.
Les écoles maternelles et primaires rouvriront à partir du 11 mai sur la base du volontariat.
Les collèges pourront rouvrir à partir du 18 mai, là où la circulation du virus est très faible. En commençant par les classes de 6e et 5e.

L’enseignement se poursuivra donc pour les enfants, soit en classe, soit à distance, soit en étude, ou en périscolaire. Des locaux sont disponibles via les collectivités locales, a précisé le Premier ministre.


Des effectifs de classes réduits


Dans les classes qui seront à nouveau ouvertes, les effectifs ne devront pas dépasser 15 élèves.
Les mesures d’hygiène devront être respectées, du gel hydroalcoolique sera distribué.

 


Dans l'éducation, des masques pour qui ?

 

Le Premier ministre a annoncé que le port de masques était "obligatoire pour les collégiens" et qu'ils seraient fournis à ceux "qui n'auraient pas réussi à s'en procurer". "Tous les enseignants et encadrants des établissements scolaires recevront des masques qu'ils devront porter quand ils ne pourront respecter les règles de distanciation."

En revanche le port du masque "est prohibé en maternelle" et "pas recommandé, compte tenu des risques de mauvais usage, à l'école élémentaire". Mais dans cette dernière, "l'Education nationale mettra des masques pédiatriques à disposition des directeurs d'école, pour les cas particuliers, par exemple si un enfant présente des symptômes, le temps que ses parents viennent le récupérer".


Pour les lycées, pas de réouverture envisagée pour l'instant


Les lycées ne rouvriront pas au 11 mai. Fin mai, le gouvernement décidera d’une réouverture ou non pour début juin.


Qui pourra remettre ses enfants à l'école ?


Pour le retour à l’école, les familles monoparentales, et les couples pour qui le télétravail n’est pas possible devront selon Edouard Philippe être prioritaires.

Edouard Philippe a justifié "la réouverture des écoles" par la nécessité de vouloir "garantir la réussite éducative des élèves, notamment les plus vulnérables d'entre eux, dont la scolarité souffre terriblement du confinement".

Il a également précisé vouloir "laisser le maximum de souplesse au terrain en la matière", jugeant que "les directeurs d'école, les parents d'élèves, les collectivités locales trouveront ensemble, avec pragmatisme, les meilleures solutions".


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus