Coronavirus Covid-19 : Hermès ferme ses trois maroquineries en Franche-Comté

A l'instar de nombreuses entreprises, le groupe de luxe Hermès ferme jusqu'à fin mars l'ensemble de ses sites de production en France. Les trois maroquineries du Nord-Franche-Comté sont concernées.

Hermès à Héricourt, Haute-Saône
Hermès à Héricourt, Haute-Saône
Les mesures de confinement annoncées par Emmanuel Macron ce lundi soir sont prises en compte par de nombreuses entreprises.

Après PSA, qui a stoppé ce matin ses chaînes de production à Sochaux, le maroquinier Hermès va progressivement fermer ses 42 sites de production en France.

"On nous a demandé de rester chez nous jusqu'à la fin du mois", nous confirme ce mardi matin une source interne. En Nord Franche-Comté Hermès possède trois manufactures à Allenjoie (Doubs), Seloncourt (Doubs) et Héricourt (Haute-Saône).

Protéger l'ensemble de nos collaborateurs

Dans un courrier adressé aux salariés et qu'a pu consulter l'AFP, le patron du groupe Axel Dumas prend acte des "diverses instructions gouvernementales" et décide de "fermer tous nos sites de production en France, tout comme en Suisse ceux d'Hermès Horloger, jusqu'au lundi 30 mars 2020", et ce "afin de protéger l'ensemble de nos collaborateurs".

D'après nos informations, plusieurs salariés sont d'ores et déjà passés en télétravail. D'autres restent encore sur les sites de production, dont l'arrêt est progressif ou partiel.

Nous maintiendrons le salaire de nos collaborateurs


"Pendant toute cette période et en complément des dispositifs légaux, nous maintiendrons le salaire de nos collaborateurs", indique Hermès.

Le groupe annonce par ailleurs qu'il "réfléchit" à la possibilité d'utiliser son site de Vaudreuil (Eure) pour "produire du gel hydroalcoolique dont la France a bien besoin".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus/covid-19 santé société