À Talant, un centre de remise en forme apprend aux enfants à nager en toute sécurité

Publié le
Écrit par Agatha Njanji

L'arrivée des beaux jours incite les gens à se baigner. Mais la natation est un loisir qui peut se révéler dangereux. À Talant (Côte d'Or), le centre de remise en forme Aqua City se plonge dans les cours de natation pour les enfants. Le but : pouvoir nager en toute sécurité.

Avec les températures qui grimpent, l’un des meilleurs moyens pour se rafraîchir c’est de se baigner. Seulement, quand on ne sait pas nager ou quand on ne sait pas se mettre en sécurité dans l'eau, la situation peut malheureusement vite tourner au drame.

Pour pallier ce problème, Aqua City, un centre de remise en forme à Talant (Côte-d’Or) s'attelle à donner des cours de natation aux adultes et surtout aux enfants.

durée de la vidéo : 01min 46
À Talant, un centre de remise en forme met l'accent sur les cours de natation pour les enfants. ©Agatha Njanji

Pour Anthony, gérant fondateur d’Aqua City, peu importe l’endroit dans lequel on souhaite se baigner, il reste “important de savoir se débrouiller dans l’eau sans se mettre en danger”.

Le gérant du centre regrette le manque d'attention portés aux accidents lié aux activités aquatiques et nautiques. 

Les morts de noyades sont aussi importants que les morts sur la route. Il faut aussi en parler.

Anthony, gérant fondateur d'Aqua City

Un apprentissage ralenti

Pour avoir plus d'impact auprès des parents, Aqua City met en place des cours en semaine et des stages intensifs en été

C’est dommage que les parents se réveillent juste avant l’été pour l’apprentissage de la natation” regrette Céline, sœur d’Anthony et maître-nageur à Aqua City.

Céline indique que l'intérêt des "cours de natation, c'est d'être dans l'anticipation pour faire encore plus que de la prévention".

Les maitres-nageurs dénoncent aussi le manque de vigilance en piscine municipale, par exemple. Anthony explique que plus un enfant grandit et moins l'attention sera portée sur lui. "On pense tout de suite que des enfants de 8, 9 ou 10 ans savent nager. Plus un enfant grandit, plus c'est dangereux pour lui de ne pas savoir nager."

La natation, un loisir à risque

Sur le mois de juin, d’après Santé Publique France le nombre de noyades a augmenté de 22% entre 2018 et 2021. Cela dit, quand on compare toute la saison estivale de 2018 à celle de 2021, on se rend compte que les chiffres sont en baisse.

D’après Santé Publique France, en Bourgogne-Franche-Comté, en 2018 on compte 29 noyades accidentelles dont 11 suivies de décès contre 15 noyades accidentelles dont 6 suivies de décès.

Dans son "Enquêtes Noyades 2021", Santé publique France annonce que les personnes les plus touchées par les noyades accidentelles sont les enfants de moins de 6 ans et les personnes âgées de plus de 65 ans.