• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Festival du film policier de Beaune 2016 : Brian De Palma nous donne une leçon... de cinéma

A l'occasion de la 8e édition du Festival du film policier de Beaune, Brian De Palma a fait part de son parcours et de son expérience de réalisateur auprès d'un public averti. / © PM
A l'occasion de la 8e édition du Festival du film policier de Beaune, Brian De Palma a fait part de son parcours et de son expérience de réalisateur auprès d'un public averti. / © PM

Dans le cadre de l'hommage rendu à Brian De Palma lors de cette 8e édition du Festival du film policier de Beaune, le réalisateur était invité à parler de sa carrière et de son travail aux cinéphiles présents dans la salle.

Par Patricia Marty

C'est dans une salle de cinéma comble, que cinéphiles, étudiants et professionnels de l'audio-visuel ont pu écouter Brian De Palma parler de son travail de réalisateur et répondre à leurs questions. Une salle conquise par l'homme, qui raconte son parcours avec beaucoup d'humour.

A travers trois extraits de films projetés sur grand écran (Pulsion, l'Impasse et Passion), Brian de Palma a pu exprimer sa vision de ses propres réalisations, des musiques qui les accompagnent, du sens caché derrière les scènes, ou encore des élements plus techniques comme les choix de montage.   

On apprend à travers cette Master class (rencontres avec des experts d'une discipline) que la violence, qui est très présente dans sa filmographie est "comme une couleur très forte dans mes films, elle en fait partie." Son travail de réalisation, c'est aussi une possibilité pour lui de parler de ses obsessions, de ses questionnements.

Violence et esthétisme, des éléments centraux dans ses films

Dans une Amérique où la violence est très présente, cet enfant des années 60 avoue : "Il n'y a pas eu seulement l'assassinat de Kennedy dans cette décennie, mais des dizaines d'autres qui se sont succédés. Forcément, ça marque une personne."

Ce que l'on retient également, c'est à quel point la beauté et l'esthétique sont importantes pour lui. Au point d'intégrer des scènes qu'il trouve intéressantes en utilisant les besoins de l'intringue, comme ce fut le cas dans son dernier film Passion, avec la scène du ballet qui servait également à tromper le spectateur. 


Son dernier film en date est Passion, sorti en 2012. Il a été plutôt bien acceuilli par la critique française. Brian De Palma est, à 75 ans, toujours pressenti sur différents projets internationaux... Ouvrez l'oeil !



A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus