• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : Equi-Sens fête ses 10 ans à Asnières-lès-Dijon

L’association Equi-Sens fête sa dixième année d’existence sur le site d'Asnières-lès-Dijon. L’occasion de revenir sur les activités proposées au centre équestre et le travail réalisé par l’équipe de l’association.

Par Marine Ziss

Créé il y a 14 ans, Equi-Sens est une association qui alie équitation et accompagnement de personnes en difficultés (handicap psychique, physique, relationnel).

Des séances de médiation équine ouvertes à tous

Sandrine Chapuis est fondatrice et directrice de l’association. Avec son équipe, elle propose des séances d’équitation pas comme les autres. Des personnes de tous âges ayant besoin d’un accompagnement spécialisé se rendent au centre équestre d’Asnieres-lès-Dijon. Il s’agit aussi bien d’enfants, d’adolescents que d’adultes. L’association propose des séances individuelles pouvant s’adapter à chacun. Le programme est adapté en fonction du type de demande. La visée peut être thérapeutique, éducative, pedagogique, médicale (réeducation) ou de loisir.



Un drôle de parrain

L’humoriste Christian Legal est le parrain de l’association. Le Dijonnais apporte régulièrement son soutien à tous les cavaliers du centre notamment via la page Facebook de l'associationAmel BentCoockie Dingler ou encore Jean-Pierre Mader interviennent sur des courtes vidéos signées Christian Legal.

10 ans d'Equi-Sens à Aisnières-lès-Dijon
Reportage : Amélie Douay et Isabelle Rivière / Montage : Chantal Gavignet / Intervenants : Sabine Chapuis, équicienne et Alexis

Une collaboration avec le Cercle hippique dijonnais ?

Equi-Sens accueille de plus en plus d’enfants et d’adultes. Chaque semaine, entre 35 à 60 personnes se rendent à Equi-Sens. Depuis 10 ans, l’association se trouve à Asnières-lès-Dijon. Sandrine Chapuis envisage de s’installer au Cercle hippique dijonnais afin de mutualiser les savoirs et les compétences de chacun. Un moyen de développer pleinement l’activité de l’association et d'intégrer tous les publics.



A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus