Dijon : déjà le baptême de la 15e promotion de l’école de gendarmerie

La 15e promotion de l’école de gendarmerie de Dijon a reçu le nom d’Alain Nicolas, un gendarme au GIGN tué en 2016 lors d'une intervention au domicile d’un forcené à Gassin, dans le Var. / © Chloé Frelat
La 15e promotion de l’école de gendarmerie de Dijon a reçu le nom d’Alain Nicolas, un gendarme au GIGN tué en 2016 lors d'une intervention au domicile d’un forcené à Gassin, dans le Var. / © Chloé Frelat

Une nouvelle promotion de 110 gendarmes (dont une vingtaine de femmes) est sortie de l’école de gendarmerie de Dijon. La cérémonie de baptême a eu lieu jeudi 25 avril 2019.
 

Par B.L.

En octobre 2016, la première compagnie intégrait la toute nouvelle école de gendarmerie de Dijon sur le site de l’ancienne base aérienne de Longvic.
Deux ans et demi plus tard, on en est déjà à la 15e promotion opérationnelle.

 


Ces 110 gendarmes avaient prêté serment lors d’une cérémonie solennelle au tribunal d'instance de Dijon mardi 23 avril. Ce jeudi 25 avril, ils ont reçu leurs galons en présence de leurs proches et de nombreux gendarmes, dont ceux de la première promotion.

Les nouvelles recrues ont défilé en tenue. Un hélicoptère transportant trois gendarmes, qui sont descendus en rappel, a fait une apparition sur les lieux : une façon d’illustrer une partie de la formation qui a été donnée pendant 12 mois aux nouveaux diplômés.
 
La cérémonie de baptême de la 15e promotion de l’école de gendarmerie de Dijon a eu lieu jeudi 25 avril 2019. / © Chloé Frelat
La cérémonie de baptême de la 15e promotion de l’école de gendarmerie de Dijon a eu lieu jeudi 25 avril 2019. / © Chloé Frelat



Cette 15e promotion a reçu le nom d’Alain Nicolas, un gendarme du GIGN qui a trouvé la mort en 2016 lors d'une intervention au domicile d’un forcené à Gassin, dans le Var.

Une intervention a priori banale pour le GIGN, mais aucune mission n’est banale et les gendarmes risquent leur vie à tout moment, ont rappelé les responsables de l’école. Ceux-ci ont d’ailleurs demandé aux proches des gendarmes de les soutenir, car ils exercent "un métier qui n’est pas facile" et où ils sont souvent confrontés à la violence et à des scènes traumatisantes.

Ces gendarmes fraîchement diplômés seront affectés un peu partout en France dans des unités de gendarmerie départementale et de gendarmerie mobile.
 
Dijon : déjà le baptême de la 15e promotion de l’école de gendarmerie
Une nouvelle promotion de 110 gendarmes (dont une vingtaine de femmes) est sortie de l’école de gendarmerie de Dijon. La cérémonie de baptême a eu lieu jeudi 25 avril 2019. - France 3 Bourgogne - Chloé Frelat





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus