Les 5 phrases d'Olivier Dall'Oglio à retenir avant le match DFCO-Angers

L'entraîneur du Dijon FCO a répondu à la presse jeudi 20 avril 2017, à deux jours d'un match crucial face à Angers. / © LOIC VENANCE / AFP
L'entraîneur du Dijon FCO a répondu à la presse jeudi 20 avril 2017, à deux jours d'un match crucial face à Angers. / © LOIC VENANCE / AFP

L'entraîneur dijonnais répondait à la presse ce jeudi 20 avril 2017, lors de la traditionnelle conférence d'avant-match. Le DFCO, 19e et relégable, reçoit Angers samedi, et Olivier Dall'Oglio mesure l'importance du rendez-vous en vue du maintien. Voici ce qu'il faut retenir de son discours.

Par T.S.

1. Le danger Angers

"Angers aura sans doute une pensée pour sa demi-finale de coupe de France (prévue mardi 25 avril, contre Guingamp, ndlr). Mais ils n'ont pas tout à fait assuré leur maintien, donc ça les arrangerait bien de faire un résultat à Dijon. De notre côté, la détermination, l'énergie doivent être là ! Angers est une équipe solide, athlétique mais pas que. Ils ont tenu la dragée haute à Paris et Monaco. Angers est une équipe de contres, on connaît le danger. On sait qu'on va tomber, surtout à domicile, sur des équipes qui peuvent nous jouer des tours en contre. Donc il faut rester concentré, et ne pas partir à l'abordage."

2. Mettre l'anxiété de côté

"Oui, c'est un match capital. Mais comme le dernier, et comme le prochain, hein. On risque d'avoir 5 matchs capitaux jusqu'à la fin de la saison. Les matchs que l'on a perdus, comme contre Bastia, doivent nous servir. Il nous reste 5 matchs, on a expérimenté l'anxiété et on a vu que ça ne sert strictement à rien, donc il faut développer du jeu, lâcher les chevaux autant défensivement qu'offensivement." 

Olivier Dall'Oglio avant Dijon / Angers

3. Confirmer après Monaco

"On s'est rassuré contre Monaco, ça a été un vrai match d'équipe et j'espère qu'il nous servira pour la suite. Notre saison, c'est presque que des matchs de coupe ! On a rencontré beaucoup d'équipes qui nous étaient supérieures sur le papier. L'esprit coupe doit être multiplié sur la fin de la saison. On montre souvent qu'on peut créer des exploits contre n'importe quelle équipe, mais il faut aussi être capable de le faire à des moments cruciaux."

4. Patience en attaque

"Loïs Diony et Julio Tavares sont plus observés, et ont besoin de trouver d'autres arguments. A Monaco, ils ont eu des occasions, il faut que cela se renouvelle contre Angers. La dernière demi-heure peut être importante. La tentation de mettre plus d'arguments offensifs est là, mais il faut se montrer patient, garder le bon équilibre, ne pas se précipiter vers le but. Rester concentré sur notre sujet pendant 90 minutes, c'est la chose la plus importante."


5. Stop aux coups francs

"Il faudra faire attention à ne pas offrir trop de coups francs. On en a pris un stock ces derniers matchs (4 buts encaissés sur les 3 dernières rencontres, ndlr). On peut faire mieux, éviter les petites fautes à l'approche de nos 18 mètres, parce que là, ça nous coûte cher. Il faut qu'on apprenne."


Mercredi 19 avril, Yohann Rivière était l'invité de l'émission "DFCO & Débats". Replay !

DFCO & Débats - Yohann Rivière

 

A lire aussi

Sur le même sujet

33e campagne des restos du coeur en Côte d'or

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne