• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Attentat de Barcelone : les réactions de solidarité se multiplient en Bourgogne

Des policiers espagnols effectuent des contrôles d'identité après une attaque terroriste sur les Ramblas à Barcelone en Catalogne jeudi 17 août 2017. / © Josep LAGO / AFP
Des policiers espagnols effectuent des contrôles d'identité après une attaque terroriste sur les Ramblas à Barcelone en Catalogne jeudi 17 août 2017. / © Josep LAGO / AFP

Treize personnes ont été tuées et plus de 100 blessées lors d’un attentat terroriste à Barcelone en Espagne jeudi 17 août 2017. Une camionnette a foncé dans la foule qui déambulait sur les Ramblas, l'avenue la plus touristique de la ville. Deux suspects ont été arrêtés.

Par B.L.

Il était environ 17 heures quand une camionnette a percuté de plein fouet les passants qui se promenaient sur la promenade des Ramblas, une avenue très appréciée des touristes espagnols et étrangers qui visitent la capitale de la Catalogne.
26 Français ont été blessés, dont "au moins onze gravement", a annoncé Jean-Yves Le Drian.



L'attentat a été revendiqué par le groupe jihadiste Etat islamique. "Les assaillants de l'attaque de Barcelone étaient des soldats de l'Etat islamique", indique un communiqué qui ajoute que "l'opération a été menée en réponse aux appels à cibler les Etats de la coalition" internationale antijihadistes opérant en Syrie et en Irak.
L'Espagne, troisième destination touristique au monde, avait été jusqu'ici épargnée par les récents attentats des jihadistes de l'EI qui avaient frappé plusieurs villes européennes, dont Paris, Nice, Londres, Bruxelles et Berlin.

Plus tard dans la soirée une seconde attaque a eu lieu à Cambrils, une station balnéaire située à 120  km au sud de Barcelone. Six civils et un policier ont été blessés.

Le président de la République a aussitôt exprimé la "solidarité de la France".
"Toutes mes pensées et la solidarité de la France pour les victimes de la tragique attaque à #Barcelone. Nous restons unis et déterminés", a déclaré Emmanuel Macron sur Twitter.


Le ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian a annoncé la mise en place d'un numéro d'urgence au consulat général de France à Barcelone (+34 93 270 30 35) ainsi que celle d'une cellule de crise à Paris, joignable au 01 43 17 51 00.



De nombreuses personnalités de Bourgogne ont elles aussi exprimé leur soutien aux victimes et à Barcelone.




François Rebsamen, maire PS de Dijon et président de Dijon Métropole 


François Sauvadet, président UDI du conseil départemental de Côte-d'Or



Gilles Platret, maire LR de Chalon-sur-Saône 



Didier Martin, député LREM de la première circonscription de Côte-d'Or 



Lilian Noirot, conseiller régional FN 



Le département de Saône-et-Loire
 





Le footballeur mâconnais Antoine Griezmann, qui joue à l'Atlético Madrid 
 



Le club de football de Ligue 1 Dijon FCO

 

 

Alain Houpert, sénateur de la Côte-d'Or



Guillaume Larrivé, député de l'Yonne et conseiller municipal d'Auxerre

 


Catherine Hervieu, vice-présidente du Grand Dijon

 

 

LES PRÉCÉDENTES ATTAQUES TERRORISTES EN ESPAGNE

En mars 2004, l'Espagne a été la cible de la pire attaque commise par des extrémistes islamistes en Europe, lorsque des bombes avaient explosé dans des trains de banlieue à Madrid, faisant 191 morts. Les attentats avaient été revendiqué par des extrémistes se réclamant du réseau Al-Qaïda.

En juillet 2015, un tireur a ouvert le feu devant un hôtel à Barcelone, faisant deux blessés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus