• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : La Base Aérienne 102 rend hommage à Georges Guynemer du 9 au 14 mai

Présentation du Drapeau au 1er Groupe d'Aviation de Dijon le 13 Mai 1916 / © Collection du musée de la B.A. 102
Présentation du Drapeau au 1er Groupe d'Aviation de Dijon le 13 Mai 1916 / © Collection du musée de la B.A. 102

Il y a cent ans, très exactement le 13 mai 1916, Georges Guynemer, tout auréolé de ses premières victoires aériennes, avait eu l'honneur d'être désigné pour porter le premier drapeau de l'aviation militaire. 

Par Caroline Jouret


Hommage à Georges Guynemer
C'était un as de la grande guerre. C'est aujourd'hui encore une légende de l'armée de l'air. Georges Guynemer a donné son nom à la BA 102, la base aérienne côte-d'orienne. Avant d'être officiellement dissoute en juin prochain, elle rend hommage toute la semaine, du 9 au 14 mai, à son prestigieux parrain. A l'occasion du centenaire de sa venue à Dijon. - France 3 Bourgogne


Ce jour là, le tout Dijon et les habitants des villages environnants étaient accourus tôt le matin au camp d'aviation pour ne rien rater de cette cérémonie de grande envergure.

La présentation du Drapeau de l'aviation militaire avait réuni les troupes de la garnison de Dijon, les soldats du 1er groupe d'aviation, de nombreuses officiers, des hauts gradés, et des personnalités civiles.

Georges Guynemer n'avait alors que 21 ans, mais il était déjà un as de l'aviation, un héros, Chevalier de la légion d'honneur, avec 8 victoires homologuées sur des avions ennemis.

Lors de cette présentation du drapeau, il était encore en convalescence, blessé quelques semaines plus tôt dans un combat aérien, au dessus de l'Argonne.
© Collection - Musée de la B.A. 102
© Collection - Musée de la B.A. 102
Georges Guynemer a donné son nom à la B.A.102. Il en est le prestigieux parrain. Entré au Panthéon en 1922, Georges Guynemer est mort le 11 septembre 1917, disparu dans un combat aérien. Il avait 22 ans et 53 victoires aériennes certifiées.  

Cette cérémonie marquante dans l'histoire de l'aviation et de la base aérienne 102 de Dijon fait l'objet d'un programme d'une semaine de commémorations en partenariat avec la Ville de Dijon, les archives municipales, le Conseil départemental de la Côte d'Or, les Archives départementales, les communes de Longvic et d'Ouges. 
© B.A. 102
© B.A. 102

S E M A I N E    G E O R G E S    G U Y N E M E R   

Lundi 9 Mai 

 - Lancement de la "Semaine Guynemer" par François Rebsamen, maire de Dijon
 - Début de l'exposition " Dijon vu du ciel pendant la Grande Guerre " présentée au Cellier de Claivaux jusqu'au 14 mai par les Archives municipales et organisée dans le cadre du projet labellisé du Centenaire de la Ville de Dijon. 
© B.A. 102
© B.A. 102


Mercredi 11 Mai 

 - Vernissage de l'exposition " Un as pour parrain " présentée en partenariat avec le conseil départemental de la Côte d'Or.
Jusqu'au 24 juin aux Archives départementales, hôtel du Chancellier Rolin.
© Archives départementales Côte d'Or
© Archives départementales Côte d'Or


Jeudi 12 Mai 

- Conférence " A la vie, à la mort : Guynemer le plus illustre des as de guerre" par l'historien et délégué au patrimoine de la B.A. 102, Frédéric Lafarge, avec la participation du journaliste et historien Jean-Marc Binot, auteur d'une biographie de Georges Guynemer " le mystère de Poelcapelle" à paraître en 2017.
Ouges - Salle des fêtes à 20 heures - Entrée libre et gratuite - 
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne


Vendredi 13 Mai

 - Cérémonie militaire du centenaire de la venue de l'as Georges Guynemer à Dijon sur la Base Aérienne 102 d'Ouges - Longvic



Samedi 14 Mai

 - Mise en vente de deux souvenirs philatéliques de la cérémonie de présentation du drapeau de l'Aviation militaire du 13 mai 1916. 
  • Bloc de quatre timbres à l'effigie de l'as
  • Enveloppe souvenir avec tilbre personnalisé et timbre à date 
Longvic, médiathèque Michel Etiévant - 14 heures à 17 heures 30 - Accès libre
© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

En savoir plus sur les As de la Grande Guerre avec l'exposition mémorielle de l'ONACVG et du groupe SAFRAN 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Portrait : Anthéa Lamine finaliste BFC du concours de chant

Les + Lus