Dijon candidate pour accueillir l’OIV, mais savez-vous ce qu’est cette organisation intergouvernementale du vin ?

Dijon ambitionne d’accueillir le nouveau siège de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV), actuellement basé à Paris. Elle présentera sa candidature officiellement ce mardi 15 juin 2021. En attendant la décision, on vous explique ce qu’est l’OIV.

 

Vous connaissez l'ONU, l'Union européenne ou l'OCDE... Voici leur cousine spécialisée dans le secteur de la vigne et du vin. L'OIV est une instance intergouvernementale dans laquelle siègent 48 pays viti-vinicoles.

Qui sont les Etats-membres ?

Ces Etats-membres représentent 85 % de la production mondiale de vin et près de 80 % de la consommation mondiale. Parmi ces nations, on retrouve bien évidemment la France mais aussi l'Italie, l'Espagne, la Grèce, le Portugal, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Argentine, l'Afrique du Sud, etc...

Le Royaume-Uni est le dernier pays à avoir rejoint l'organisation le 1er janvier dernier. Seul manque un poids-lourd de la filière mondiale, en l'occurrence les États-Unis.

Quel est le rôle de l'OIV ?

L'OIV œuvre dans les domaines scientifiques et techniques de la vigne et du vin. Elle a un rôle d'expertise et de conseil pour harmoniser les pratiques et les normes des 48 Etats-membres.

Ce sont les pays qui décident des sujets sur lesquels l'OIV planchera. Les thèmes sont nombreux, ils peuvent aller - par exemple - des traitements sur les vignes aux méthodes oenologiques en passant par la terminologie des appellations ou la transparence des étiquettes.

Ces 48 pays peuvent prendre des résolutions applicables dans le droit national de chaque Etat. Mais pour être adoptée, chaque résolution doit être votée à l'unanimité des Etats-membres lors de l'Assemblée générale annuelle de l'OIV. Avant qu'une résolution soit soumise au vote, il se passe au minimum trois ans.

L'OIV publie également deux fois par an, en octobre et avril, les statistiques de production, de surface et de consommation du secteur viti-vinicole dans le monde.

Pourquoi avoir créé une organisation internationale?

L'Organisation Internationale de la Vigne et du Vin a pour ancêtre l'Office international du vin. Cette première organisation a été créée en 1924 par un traité signé par huit pays fondateurs : l'Espagne, la Tunisie, la France, le Portugal, la Hongrie, le Luxembourg, la Grèce et l'Italie.

Cela répondait à plusieurs défis. A la suite de la crise du phylloxéra, les nations viticoles européennes ont souhaité resserrer leurs liens pour reconstruire leurs vignobles.

Ce premier élan de coopération a été accentué par le besoin de lutter contre la fraude. Au début du XXe siècle, le marché mondial est inondé de toutes sortes de breuvages portant abusivement le nom de vin. 

 

Sans surprise, deux autres villes françaises viticoles sont sur les rangs pour accueillir le siège de l'OIV: Bordeaux et Reims.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins économie