• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : des parents d’élèves appellent à manifester contre la rétention des notes du bac

L'épreuve des résultats du bac / © Eric Audras/AltoPress/Maxppp
L'épreuve des résultats du bac / © Eric Audras/AltoPress/Maxppp

Des enseignants de l’académie de Dijon qui ont corrigé des copies du bac ont décidé de ne pas rendre les notes pour protester contre la réforme du lycée. Des associations de parents d’élèves appellent à un contre-rassemblement lundi 1er juillet 2019.
 

Par B.L.

Des professeurs de philosophie et d’histoire-géographie qui ont corrigé des copies du baccalauréat ont décidé de ne pas rendre les notes les 1er et 2 juillet comme ils en ont l’obligation.

En procédant à une rétention des notes du bac, ils entendent protester contre la réforme du lycée et du baccalauréat. Pour eux, il s’agit d’une mise en concurrence des établissements qui va créer des inégalités entre les élèves. Cela sera le cas notamment « pour les options trop demandées et dans lesquelles il n'y aura pas assez de place pour accueillir tous ceux qui en ont fait la demande ».

Ces enseignants, qui ont décidé de ne pas rendre les notes en temps et en heure, veulent ainsi faire pression sur le ministère de l'Education nationale. En effet, les jurys de délibération doivent se réunir jeudi 4 juillet, la publication des résultats du bac est prévue le vendredi 5 juillet et les épreuves de rattrapages doivent se dérouler jusqu'au mercredi 10 juillet.

Ils ont prévu de se rassembler devant le rectorat de Dijon lundi 1er juillet et ils veulent être reçus en audience au ministère de l'Education nationale pour exposer leurs revendications.
 

"Non à la prise en otage des futurs bacheliers en Bourgogne"

Des associations de parents d’élèves dénoncent cette forme d’action. "Quelles que soient les revendications et l’écoute obtenues, il n'est pas responsable de différer l'annonce des résultats du Bac 2019".

"Cela peut s'avérer préjudiciable pour l'organisation du rattrapage, mais surtout pour ceux qui seraient en attente de réponse dans Parcoursup", disent les parents en colère. 

C’est pourquoi l'Apel et la Peep de Bourgogne et de Côte-d'Or appellent les parents et les élèves concernés à un contre-rassemblement le 1er juillet "au même endroit et au même moment".



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus