Dijon : plus de 150 kilos de déchets récoltés lors du "grand nettoyage citoyen" au lac Kir

Publié le Mis à jour le

Le lac Kir est un des lieux de promenade favoris des Dijonnais. Tous les ans, un "grand nettoyage citoyen" du site est organisé avec l’aide de bénévoles. Cette année, la récolte a été particulièrement fructueuse en mégots, bouteilles et autres déchets.
 



Ils étaient plus de 200 à avoir répondu à l’appel lancé par la ville de Dijon pour la 3e édition du "grand nettoyage citoyen" au lac Kir samedi 29 août 2020.

Pour participer à cette opération "propreté",  il fallait s’inscrire via internet et se rendre sur place tôt le matin muni d’une paire de gants afin de se protéger. 
Chaque bénévole était affecté à un groupe : les mégots, les déchets recyclables, les déchets ménagers (tout ce qui n’est pas recyclable)

Avant de se mettre au travail, chacun a reçu un kit, composé d'un gilet de sécurité d’un sac poubelle. Des pinces étaient aussi proposées, même si certains ont rapidement trouvé plus facile de se pencher pour ramasser.  
 

 

Morceaux de plastique, capsules de bière, papiers de bonbons ou de chocolat …


Tous les volontaires ou presque ont été surpris de découvrir autant de déchets éparpillés ici et là sur les rives, les pelouses, sous les arbres ou le long des allées.  

"Pour nous, c’est inadmissible de jeter quelque chose par terre. Donc, on essaie de contribuer un peu en ramassant" explique une jeune femme. 

"Je cours souvent ici autour du lac. Je ne me rendais pas compte qu’il y en avait autant", dit un homme chargé de ramasser les mégots, en brandissant un sachet déjà bien rempli, en l’espace de cinq minutes à peine. "Mais, en ayant le nez dessus, je vois qu’il y en a énormément. Il y a des nids, notamment vers les bancs."

Une mère de famille est venue avec sa fille de deux ans. "A la maison, on lui montre qu’il y a différentes poubelles. Ici, on veut la sensibiliser et lui apprendre qu’on ne jette pas les papiers et les bouteilles par terre. Du coup, on les ramasse, même si ce n’est pas nous qui les avons jetés par terre."

"C’est simple, c’est facile, ce n’est pas fatiguant, c’est un acte citoyen", résume une bénévole chargée de récupérer les bouts de plastique, capsules de bière, papiers de bonbons ou de chocolat …
 

 

23 000 mégots ramassés contre 10 000 l'an dernier !


"L’an dernier, on était à 10 000 mégots ramassés. Cette année, on va être aux alentours de 23 000 mégots. 
En 2019, vous aviez ramassé 42 kilos de déchets ménagers. Cette fois, il y en a 64. 
Quant aux déchets recyclables, là-aussi, leur quantité a aussi augmenté : 7 kilos récoltés en 2019 contre plus de 33 kilos en 2020", résume Nathalie Koenders à l’heure de la pesée en fin de matinée.

"Un grand merci car vous avez contribué à rendre ce lac plus agréable", dit la première adjointe au maire de Dijon. "Il faut continuer à sensibiliser, car ces déchets ne sont pas venus tout seuls. Ce sont des gens qui les ont laissés et je pense que grâce à des opérations comme celles-ci, certains se rendront compte que la propreté est l’affaire de tous", ajoute l’élue qui veut rester "positive". 

"On compte sur votre soutien pour que Dijon devienne Capitale verte européenne. Le grand jury aura lieu le 8 octobre prochain à Lisbonne. On a vraiment besoin de la mobilisation des Dijonnaises et des Dijonnais, car la participation citoyenne est un des éléments qui fera basculer cette candidature", conclut Nathalie Koenders.
 Reportage de Caroline Jouret, Sophie Hemar et Carlos Zappalá