Environnement : la ville de Dijon sera-t-elle élue capitale verte européenne 2022 ?

Tous les ans, une ville européenne est désignée capitale verte de l'Europe. Dijon a posé sa candidature pour 2022. Elle fait partie des 18 villes dont le dossier a été retenu et se retrouve en compétition avec Lyon, Grenoble, Belgrade, Turin, Budapest, Parme, Sofia, Tallinn, etc.
 

Le parc de la Colombière (illustration).
Le parc de la Colombière (illustration). © Ville de Dijon

C’est quoi ce concours de "Capitale Verte européenne" ?

Aujourd’hui, plus des deux-tiers des Européens vivent en ville. 
Le concours de la "Capitale Verte européenne" a pour but d’encourager les responsables à prendre en compte l’environnement dans leurs aménagements urbains.

Dijon avait déjà postulé en 2018 et avait terminé à la 4e place parmi les 9 villes finalistes. Elle a donc décidé de présenter une nouvelle fois sa candidature pour "capitaliser sur son expérience".

Il y a quelques jours, la commission européenne a validé la candidature de la capitale des ducs de Bourgogne au concours de "Capitale Verte européenne 2022". Au total : 18 villes d’Europe (dont 3 françaises) ont été retenues.

 


"Des experts indépendants vont maintenant débuter une évaluation technique de chaque candidature pour sélectionner les villes finalistes. Plusieurs indicateurs environnementaux seront ainsi étudiés : l’adaptation au changement climatique, la mobilité urbaine durable, la qualité de l’air, l’eau, l’énergie…"

Les 18 villes en compétition pour le titre de capitale verte européenne 2022 sont : Belgrade (Serbie); Budapest (Hongrie); Dijon (France); Gdańsk (Pologne); Grenoble (France); Katowice (Pologne); Kraków (Pologne); Lyon (France); Maribor (Slovénie); Murcia (Espagne); Parma (Italie); Pécs (Hungrie); Perugia (Italie); Poznań (Pologne); Sofia (Bulgarie); Tallinn (Estonie); Turin (Italie); Zagreb (Croatie).
 
Le tramway dijonnais de la ligne T2, entre les arrêts 1er-Mai et Monge, en avril 2018.
Le tramway dijonnais de la ligne T2, entre les arrêts 1er-Mai et Monge, en avril 2018. © JC Tardivon / Max PPP

 

Quels sont les atouts de Dijon en matière d’environnement ?

Pour séduire la commission européenne, Dijon mise sur plusieurs atouts dont :

-son réseau de tramway de 20 kilomètres, 100 % électrique
-sa centaine de bus hybrides
-son secteur piétonnier
-ses 64 kilomètres d’aménagements cyclables
-son réseau de chaleur urbain alimenté à 70 % par les énergies renouvelables qui desservira l’équivalent de 55 000 logements
-son projet de métropole intelligente OnDijon lancé en 2018 qui doit permettre de réaliser 65 % d’économie d’énergie sur l’éclairage
-ses 160 hectares de terre achetés pour développer l’agriculture périurbaine
-la création prochaine d’une filière d’hydrogène industrielle pour le transport permettant entre autres d’alimenter les véhicules des collectivités avec une énergie propre.

"Nous avons réduit de 20 % les émissions de gaz à effet de serre et nous avons augmenté de 164 % notre production d’énergies renouvelables. Nous devons poursuivre nos efforts aujourd’hui pour assurer la réussite écologique de demain", déclare François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon métropole.
 
© France 3 Bourgogne



Les noms des finalistes du concours "Capitale Verte européenne 2022" seront annoncés au printemps 2020.
Le nom du vainqueur sera dévoilé au mois de juin à Lisbonne, actuelle "Capitale Verte européenne 2020". 

A noter qu'on connaît déjà le nom de la Capitale verte européenne 2021 : il s'agit de la ville de Lahti, en Finlande. Ce sera la première Capitale verte européenne située dans la région arctique, une zone qui se réchauffe presque deux fois plus vite que la moyenne mondiale !



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société urbanisme aménagement du territoire écologie