Dijon : quatre jours de jeûne contre le nucléaire

© Marianne Picoche
© Marianne Picoche

Pendant quatre jours, de ce dimanche 6 août au mercredi 9 août 2017, les associations anti-nucléaire organisent un jeûne pour demander la signature du Traité d'Interdiction des armes atomiques. Cela commencera par une manifestation à 11h devant CEA de Valduc, au Nord-Est de Dijon.

Par Alexis Perché

6 août 1945. Il y a 72 ans jour pour jour, une bombe nucléaire lancée par les Etats-Unis frappait la ville d'Hiroshima, au Japon, faisant plus de 160 000 morts. Trois jours plus tard, une autre était lâchée sur Nagasaki.

Aujourd'hui, pour ce terrible anniversaire, six associations organisent un jeûne de quatre jours : le Jeûne-Action international Dijon-Valduc.

Les amis de la Terre, Sortir du Nucléaire, le MAN (mouvement pour une alternative non violente), Le mouvement de la paix, Abolition des armes nucléaires et le comité ICAN s'associent autour de la même lutte: la sortie du nucléaire.

© Marianne Picoche
© Marianne Picoche

Des millions de victimes


"Ces quatre jours sont symboliques car ce sont les commémorations des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki. C'est une forme de soutien à de toutes les victimes du nucléaire, passées, présentes et futures, sans oublier celles causées par les essais nucléaires français", martèle Anne-Béatrice Scherrer, présidente du MAN.

A partir de ce dimanche 6 août et jusqu'au mercredi 9 août 2017, des journées et soirées seront organisées dans le centre-ville de Dijon tandis qu'une trentaine de bénévoles feront la grève de la faim.

Cela commencera par une manifestation ce dimanche 6 août à 11h devant le CEA de Valduc, un site de recherche et de production d'armes nucléaires dépendant de la Direction des applications militaires du Commissariat à l'énergie atomique, au Nord-Est de Dijon.

© Marianne Picoche
© Marianne Picoche

"La France doit signer le traiter"


"Cette année, soyons 200 devant le CEA, pour dire non à la bombe ! Par notre présence, nous dénoncerons l'accord récent conclu avec la Grande-Bretagne, signé par M. Sarkozy en 2010 et complété par M. Hollande en 2014, sur la mise au point de nouvelles armes nucléaires : 1 milliard d'euros de travaux engagés à Valduc", appellent les associations.

Le 7 juillet 2017, un tout premier projet de traité sur l’interdiction des armes nucléaires a été adopté à l’ONU par 122 pays sur 192. Le texte de dix pages sera ouvert à la ratification le 20 septembre prochain et entrera en vigueur si 50 pays le signent.


© Marianne Picoche
© Marianne Picoche

Une lutte internationale


"On s'est tous lancés dans cette lutte pour obtenir un traité d'interdiction de l'arme nucléaire, et c'est enfin arrivé!, se réjouit Anne-Béatrice Scherrer, mais il ne faut rien lâcher, aujourd'hui nous demandons à Monsieur Macron et à son gouvernement de le ratifier", insiste-t-elle.

Au programme : conférences, concours de dessins, projections de films, lectures... 

En France, 6 autres villes entament dimanche 6 aôut ces quatre jours de jeûne (Paris, Bordeaux, La Hague, Brest, Montpellier et Tours), aux côtés de Londres, Berlin, Auckland (Nouvelle-Zélande), Lomé (Togo), Lagos (Nigéria), Los Alamos, Kansas City et Washington DC.



Un reportage de Picoche Marianne, Tiphaine Pfeiffer et Eric Vial.

Intervenants :

- Jean-Marc Convers, Amis de la Terre Côte-d'Or
- Anne-Béatrice Sherrer, mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN Côte-d'Or)
- Taki, militante anti-nucléaire
- Rose, 15 ans, militante anti-nucléaire

Programme

Le 6 août : Grande manifestation festive, de 11h à 17h devant le CEA de Valduc.

20 h : Film débat à Dijon

Les 7 et 8 août : Jeûne-action à Dijon 10 h / 17 h : Stand d'information des Jeûneurs, au centre ville de Dijon. Concours de dessins pour les enfants « Dessine-moi la bombe, dessine-moi la guerre, dessine-moi la paix ! » ; origamis : Pliage de grues, symbole japonais de la lutte contre la bombe.

Le 7 août à 20 h : Liaisons vidéo-conférence avec les autres groupes de jeûneurs

Le 9 août : fin du jeûne-action à Dijon

10h / 12h : Présence des Jeûneurs, information et discussion avec le public place de la Libération à Dijon. Concours de dessins pour les enfants « Dessine-moi la bombe, dessine-moi la guerre, dessine-moi la paix ! » Origamis : Pliage de grues, symbole japonais de la lutte contre la bombe,

10 h 45 : Lectures

11 h 00 : Commémoration du bombardement de Nagasaki avec une minute de silence. Lâcher de ballons symbolisant la volonté de l'ONU et des citoyens de libérer le monde des armes atomiques.

12 h : Accueil en Mairie pour la rupture du jeûne avec collation légère, salle d'attente des mariages.

A lire aussi

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus