Dijon-Valduc : 4 jours de jeûne pour demander l’interdiction du nucléaire

Un "die-in" a été organisé devant le CEA de Valduc, en Côte-d'Or, samedi 6 août 2016, pour demander l'interdiction des armes atomiques. / © Jean-Marc Convers
Un "die-in" a été organisé devant le CEA de Valduc, en Côte-d'Or, samedi 6 août 2016, pour demander l'interdiction des armes atomiques. / © Jean-Marc Convers

Des actions sont organisées en France du samedi 6 au mardi 9 août 2016 pour "exiger" le désarmement nucléaire. Des manifestations sont prévues notamment à Dijon et au CEA (commissariat à l’énergie atomique) de Valduc qui se trouve à 45 kilomètres de la capitale des ducs de Bourgogne.

Par B.L.

Le programme du samedi 6 août

Une grande manifestation festive a été organisée samedi 6 août 2016, à l’occasion des commémorations des 71 ans des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, devant le CEA de Valduc.
Des militants antinuclaire, venus de la Meuse où ils contestent le projet du site d'enfouissement de Bure, avaient fait le déplacement en vélo. Objectif : porter à la connaissance du grand public les informations sur l’enfouissement des déchets radioactifs. 

Le programme comprenait notamment :
-des lecture de textes.
-un cercle de silence pour la commémoration du bombardement d’Hiroshima, et des victimes des 2 000 essais atomiques dans le monde.
-un apér’eau (un apéritif à l’eau non‐tritiée) et un concert des Bure-Halleurs.

"Par notre présence devant le CEA de Valduc, nous voulons dénoncer l’accord conclu avec la Grande-Bretagne (signé par M. Sarkozy en 2010 et complété par M. Hollande en 2014) sur la mise au point de nouvelles armes nucléaires : 1 milliard d’euros de travaux engagés, en violation du Traité de Non Prolifération (TNP), qui stipule l’objectif d’élimination des armes nucléaires", déclarent les organisateurs. Le centre de Valduc assure l’entretien et la modernisation des têtes nucléaires françaises. On y stocke et manipule des produits radioactifs, dont le tritium. 

Le reportage de Yoenn Gourlay, Jean-Louis Saintain et Xavier Brand

Dijon-Valduc : 4 jours de jeûne pour demander l’interdiction du nucléaire
Des militants antinucléaire (en provenance de la Meuse où ils contestent le projet de site d’enfouissement de Bure) sont arrivés en vélo à Valduc, à une quarantaine de kilomètres de Dijon. Ils réclament l'arrêt de la fabrication des armes nucléaires sur le site bourguignon. Intervenants : -David, membre du groupe Bure Haleurs -Yves, membre du groupe Bure Haleurs -Tristi, activiste -Jean-Marc Convers, membre des Amis de la Terre  - Yoenn Gourlay, Jean-Louis Saintain et Xavier Brand
Intervenants :
-David, membre du groupe Bure Haleurs
-Yves, membre du groupe Bure Haleurs
-Tristi, activiste
-Jean-Marc Convers, membre des Amis de la Terre


Dimanche 7 août de 10 h à 17 h :

  • Accueil d’une délégation de jeûneurs anglais et de jeûneurs parisiens.
  • A Dijon, stand d’information des jeûneurs place de la République à Dijon de 10h à 17h
  • Concours de dessins pour les enfants : « Dessine‐moi la bombe, dessine‐moi la guerre, dessine‐moi la paix ! »
  • Origamis : Pliage de grues, symbole japonais de la lutte contre la bombe, avec Taki et l’association "D’un pli à l’Autre"
  • En soirée : film suivi d’un débat ou conférence.
© Damien Rabeisen
© Damien Rabeisen

Lundi 8 août de 10 h à 17 h :

  • Avec la participation des jeûneurs anglais et parisiens.
  • à Dijon, stand d’information des jeûneurs place de la République à Dijon de 10h à 17h
  • Concours de dessins pour les enfants : « Dessine‐moi la bombe, dessine‐moi la guerre, dessine‐moi la paix ! »
  • Origamis : Pliage de grues, symbole japonais de la lutte contre la bombe, avec Taki et l’association "D’un pli à l’Autre"
  • à 20 h, au jardin du Port du canal (Péniche Cancale), Angie Zelter, présidente de l'association Trident Ploughshares, témoignera de son engagement au Royaume Uni pour le désarmement nucléaire

Mardi 9 août

Place de la Libération à Dijon :
  • A partir de 10 h : stand d’information.
  • Affichage d’Origamis et des dessins d’enfants « Dessine‐moi la bombe, dessine‐moi la guerre, dessine‐moi la paix ! »
  • 10 h 45 : Lectures avec des comédiens.
  • 11 h 02 Minute de silence pour la commémoration du bombardement de Nagasaki, et des victimes des 2 000 essais atomiques dans le monde.
  • 12 h : Accueil en mairie de Dijon (adhérente de Maires pour la Paix) pour la rupture du jeûne avec une collation légère.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus