Un collectif anti-nucléaire a manifesté devant le site de Valduc

Publié le Mis à jour le
Écrit par F.L.

Un collectif anti-nucléaire a manifesté ce samedi matin 8 août devant le site du CEA de Valduc (Côte-d'Or). A l'occasion des commémorations des 70 ans des bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki, les manifestants anti-nucléaire exigent le désarmement nucléaire total.

Un collectif et une triste date

Ce 8 août, on commémore les 70 ans du bombardement atomique de Hiroshima et de Nagasaki.

Le collectif anti-nucléaire, composé de Collectif Sortir du Nucléaire Côte-d'Or, les Amis de la Terre Côte-d’Or, le MAN21, avec le soutien du Mouvement de la Paix 21, du CANVA (Commission de l’Action Non Violente de Lanza Del Vasto) a réclamé un traité d'interdiction de l'arme atomique.

Pour eux, le principe de la dissuasion nucléaire n'a plus lieu d'être.




Un jeûne pour l'interdiction de l'arme atomique

Certains militants jeûnent depuis trois jours : un défi à la hauteur des enjeux sanitaires qui pourraient se jouer sur la zone du CEA de Valduc.

C'est à Valduc que la France fabrique ses têtes nucléaires, et beaucoup redoutent les répercussions de cette activité sur la santé. Des rejets de tritium (gaz radioactif) ont été détectés par le passé, et les militants insistent sur la nocivité de la fabrication de l'arme nucléaire sur l'environnement et les personnes.



Le reportage de Justine Sagot et Jean-Louis Saintain

Intervenants :
  • Jean-Marc Convers, Membre du collectif sortir du nucléaire.
  • Abraham Behar, médecin et membre de l'association des médecins français pour la prévention de la guerre nucléaire
durée de la vidéo: 01 min 39
Une trentaine de personnes se sont mobilisées samedi 8 août devant le site atomique de Valduc. C'est sur ce site de Côte-d'Or que sont produites les bombes nucléaires françaises. Ces militants réclament la fin de l'ère nucléaire militaire et davantage de prévention sanitaire sur la zone. \ Reportage sur place avec Justine Sagot et Jean Louis Saintain.








Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité