Dijon se rêve comme la première ville intelligente de France

Une ville intelligente gérant à distance sa consommation d'eau, son éclairage public, sa vidéo-surveillance ou encore le fonctionnement de ses feux tricolores, c'est l'objectif de la municipalité de Dijon. Pour cela, il faut disséminer des capteurs dans toute la ville et créer un centre névralgique.

Par Maryline Barate

C'est la première fois en France qu'une métropole entière souhaite se transformer ainsi en ville intelligente. Ce jeudi 7 septembre 2017, le président PS François Rebsamen de Dijon Métropole a signé le contrat de ce projet d'envergure. Il l'a paraphé avec le consortium ayant remporté l'appel d'offre, en l'occurrence le groupe Bouygues allié à Citelum, une filiale d'EDF, ainsi qu'à Suez et CapGemini. Cet opérateur a été préféré à d'autres consortiums menés par Vinci. Engie et Eiffage.



Ce chantier devrait durer 12 ans et pèse entre 105 millions d'euros. Il prévoit un poste de pilotage unique pour gérer toutes les fonctionnalités de Dijon et des 23 autres communes de la métropole à travers l'open data. En clair, l'accès et le libre usage des données numériques de la ville. Cela concernera la circulation, le stationnement, l'éclairage public, la vidéo-surveillance, les problèmes d'encombrants ou de dégradations sur la voie publique.

Les habitants pourront alerter en cas de problème constaté près de chez eux et suivre en temps réel sa résolution. Cela nécessite également d'installer une myriade de capteurs connectés sur les lampadaires, les caméras, les feux tricolores, les véhicules d'intervention des policiers ou des éboueurs. 




La ville intelligente est censée optimiser les coûts de fonctionnement de la collectivité. Elle doit rendre des comptes également aux citoyens. Ces derniers pourraient accéder à une partie des données numériques et ainsi juger de l'efficience des services rendus au public.



Le reportage d'E. Pinsonneaux et D. Rabeisen avec :
  • un extrait du film publicitaire du groupe Bouygues
  • François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon Métropole (PS)
  • Martin Bouygues, PDG du groupe Bouygues

Dijon Métropole convertie à la ville intelligente
Une ville intelligente gérant à distance son éclairage public, sa vidéo-surveillance ou encore le fonctionnement de ses feux tricolores, c'est l'objectif de la municipalité de Dijon. Pour cela, il faut disséminer des capteurs dans toute la ville et créer un centre névralgique.


A lire aussi

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus