On a suivi le "convoi de la liberté" en Bourgogne, plus de 500 véhicules étaient à Chenôve

Publié le Mis à jour le
Écrit par Auberi Verne

Ce vendredi 11 février, "Le convoi de la liberté" a traversé la Saône-et-Loire avant de converger vers Chenôve (Côte-d'Or). Plus de 550 véhicules ont suivi le mouvement, pour protester contre les restrictions sanitaires. Nous les avons suivis pendant leur périple.

"Le Convoi de la liberté" est passé en Bourgogne. La procession partie de Nice mercredi 9 février est passée par la Saône-et-Loire dans la matinée de ce vendredi 11, avant de rejoindre Chenôve vers 13 heures. Selon la préfecture de Côte-d'Or, environ 550 véhicules se sont dirigés vers le parking du Géant Casino de la commune, en fin de matinée.

Les membres du convoi ont auparavant effectué plusieurs arrêts, à Montchanin et Saint-Rémy. Leur périple doit se terminer à Paris en fin de journée, où des blocages sont prévus pour le week-end du 12.

14:36 - Les personnes présentes ont été invitées à reprendre la route. Ceux qui restent disent pour la plupart ne pas avoir l'intention de rallier Paris.

14:27 - La manifestation se termine. Le convoi n'en est finalement pas vraiment, les voitures partent par 3 ou 4. Toujours quelques arrivées, de façon disparate.

14:02 - Les départs se font de plus en plus nombreux, malgré le fait que des retardataires arrivent encore. Restent sur place des manifestants qui ne comptent pas suivre le convoi jusqu'à Paris.

13:47 - La manifestation diminue. De plus en plus de militants partent du point de rassemblement. On n'entend plus de musique. Le convoi va repartir vers 14 heures, comme prévu, après la pause repas.

13:20 - Certains manifestants commencent à partir en direction de Paris. Le rassemblement reste important.

12:48 - Chenôve : Le convoi arrive progressivement sur le parking de Géant, à Chenôve. Plusieurs centaines de personnes sont sur place.

12:20 - Sur l'autoroute, certaines voitures du convoi arborent un drapeau français ou un gilet jaune. Elles n'hésitent pas à se saluer à grand renfort de klaxons.

11:55 - Le convoi repart petit à petit. Ceux qui le souhaitent prennent l'autoroute, les autres les routes nationales. Prochain point de rendez-vous : Chenôve, sur le parking du Géant.

On retrouve l'esprit des gilets jaunes du début, mais c'est un peu brouillon

Claude, l'un des participants du "convoi de la liberté"

11:47 - Nouvel arrêt, nouveau moment de fête. Les manifestants reprennent "Résiste" de France Gall. "Liberté, liberté !", scandent-ils. "C'est pas comme ça qu'on va gagner la guerre", s'attriste Claude. Lui ne continuera pas le trajet. "Je suis venu pour soutenir, je m'arrête après. C'était quand même bon enfant."

11:43 - On retrouve Claude sur place. Il se dit un peu déçu de la mobilisation. "On retrouve l'esprit des gilets jaunes du début, mais c'est un peu trop brouillon. Moi je pensais que ça allait être une opération escargot, sauf qu'il n'y avait pas d'itinéraire donné à tout le monde, c'était un peu chacun pour soi. Le problème c'est qu'ils veulent faire une manifestation sans déranger personne."

11:40 - Saint-Rémy : Après être arrivé vers 11h30, le convoi s'arrête une vingtaine de minutes sur le parking de B&M à Saint-Rémy. Environ 150 personnes sont présentes. Une dizaine de policiers observent de loin le rassemblement.

11:06 - Les derniers véhicules reprennent la route. Peu de manifestants présents à Montchanin se greffent au convoi. Il semblerait qu'ils se soient rendus sur place pour soutenir le mouvement au moment du passage du cortège, même si certains affirment poursuivre jusqu'à l'arrêt suivant. Prochaine étape : Saint-Rémy.

11:02 - "Il faut qu'on y aille, on va être en retard ! On a des horaires à respecter !" s'exclame une manifestante. Les voitures commencent à repartir.

10:55 - Les membres du convoi profitent de la pause pour mettre de la musique et danser. Plus de 100 personnes sont désormais sur place.

10:48 - Le convoi commence à arriver. Klaxons et applaudissements fusent de toutes parts. "C'est important de venir pour la liberté aujourd'hui", peut-on entendre au sein du groupe de militants, de plus en plus compact.

10:33 - Le ravitaillement commence. Des membres du rassemblement proposent des gâteaux et du café aux autres participants. La manifestation se rapproche de la station essence. Ils sont à présent une trentaine.

10:19 - "Je suis là pour mes petits enfants !", lance une femme de 67 ans. "J'en ai assez qu'on prenne nos libertés, je fais ça pour eux." Claude  : "Moi j'ai déjà vécu, c'est surtout pour les jeunes que je fais ça. Parce que c'est quoi la prochaine étape sinon ?"

10:10 - A un peu moins d'une heure du passage du convoi, les militants continuent d'arriver. "J'aimerais bien aller au resto, mais je n'ai pas les sous !" fuse d'une gilet jaune.

10:07 - Les manifestants présents viennent principalement protester contre la hausse du coût de la vie. "Il y a quelques années, je suis allé en Bretagne, l'essence était à 1,44€", précise Claude. "Maintenant, sur l'autoroute, c'est presque à 2€. Les gens avec des petites retraites ne pourront bientôt plus partir en vacances."

10:05 - Claude, 68 ans : "Je viens de Saint-Gengoux avec mon camarade Jean-Luc. On va déjà aller jusqu'à Chalon."

10:00 - Montchanin - Une quinzaine de manifestants est présente au rond point Jeanne Rose, à Montchanin, dont quelques gilets jaunes.