Economie : pourquoi faire appel à un courtier pour obtenir un prêt immobilier, quand on est senior ?

© Pixabay
© Pixabay

Peut-on faire un prêt immobilier quand on est senior ? Comment faire le bon choix ? Jusqu’à quel âge peut-on emprunter et pour quelle durée ? Quel est l’intérêt de passer par un courtier ? Michaël Collinet, Courtier, nous éclaire sur ces questions.
 

Par Fatima Larbi

Les taux des prêts immobiliers n’ont jamais été aussi bas, environ 1% hors assurance. Avec un taux inférieur à l’inflation, les conditions n’ont jamais été aussi bonnes pour acheter un bien immobilier. De nombreux français  franchissent le pas et s’adressent à leur banque. Mais, selon l’âge, les conditions ne sont pas les mêmes et au bout du compte, le taux global peut être plus ou moins élevé.

En effet, pour les seniors, la situation est différente car empruntez après 55 ans, âge auquel on devient senior, c’est loin d’être impossible, mais plus cher. Michaël Collinet, courtier, nous explique pourquoi. Il est l’invité de l’émission Ensemble c’est mieux du lundi 6 janvier 2019
 
Prêt immobilier pour les seniors

♦ Pourquoi le taux d’un prêt immobilier est plus élevé pour les seniors ?


En théorie, rien empêche un senior de bénéficier d’un taux immobilier au même taux que tout un chacun et profiter des avantages du marché. Mais ce qui va différer, c’est le poids de l’assurance dont le coût augmente dès qu’on est considéré senior.

Pour les assurances, être senior commence à 55 ans. C'est l' âge auquel elles considèrent que le risque de maladies et de décès commence à être plus important. Pour prêter de l’argent, les banques veulent des garanties et une assurance qui leur assure le remboursement des sommes.

• En France 14 % des personnes qui remboursent un crédit immobilier ont plus de 65 ans.

• Seulement 4 dossiers de séniors sur 10 sont finançables contre 6 sur 10 pour les trentenaires.

Donc, même si le senior obtient un taux de prêt immobilier intéressant, le taux de l’assurance, ajouté aux frais de dossier, vont faire augmenter le montant du remboursement. Cela peut aller du simple au triple.

 

♦ Attention au taux d’usure !


Le coût du crédit peut très vite atteindre le taux d’usure, un taux au-delà duquel les banques n’ont pas le droit de prêter.

Il est fixé par l’Etat et tient compte des taux moyens de crédit des 3 derniers mois, auquel s’ajoute une majoration de 30 %.

Avec des taux de crédit assez bas, il peut très vite être atteint.

Aujourd’hui il est à 2,67 %

© Pixabay
© Pixabay

♦ Quel est le rôle d’un courtier ?


En général, les banques préfèrent que le prêt soit remboursé avant 75 ans. Si on prend un remboursement sur 10 ans, il devient impossible d’emprunter au-delà de 65 ans. Cela exclut les longues durées de remboursement.

Le courtier peut trouver des solutions qui permettront à un senior d’emprunter dans les meilleures conditions malgré tous ces freins.

Ce professionnel est un négociateur qui signe des conventions avec la plupart des partenaires bancaires. Il négocie pour son client les meilleures conditions possibles de prêts et aussi de taux. Cela comprend le taux d’intérêt (dit taux nominal) mais aussi les assurances, les frais de garantie et les frais de dossier.

Il existe sur le marché des assurances qui vont au-delà de ces limites. en proposant des durées de remboursement allant jusqu’à 90 ans.

Le courtier peut également proposer une adaptation des crédits. Par exemple, une personne en activité peut rembourser plus et diminuer ses échéances dès sa retraite. 
© Pixabay
© Pixabay
 

♦ Aujourd’hui, quel est le meilleur taux que peut obtenir un senior ?


Pour une personne de plus de 60 ans, sans problème de santé, qui emprunte pour une durée de 10 ans, le taux d’assurance sera d’environ 1,45 %,  si elle s'adresse directement à une banque.  Ce taux sera à 0,5 % en ayant recours à un courtier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus