Cet article date de plus de 6 ans

Environnement : Ségolène Royal est à Dijon pour signer 14 conventions

Ségolène Royal est en visite à Dijon, en Côte-d'Or, vendredi 12 juin 2015. L’occasion pour la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie de signer 14 conventions "Territoire à énergie positive pour la croissance verte".
Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie
Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie © AFP PHOTO MARTIN BUREAU
En février dernier, 21 territoires bourguignons avaient été retenus dans le projet "Territoire à énergie positive pour la croissance verte", parmi lesquels 14 en Côte d'or dont les conventions ont été signées par Ségolène Royal.
Voici les conventions qui sont désormais officiellement engagées:

Ségolène Royal est ensuite allée au Grand Dijon, accompagnée de François Rebsamen, ministre du Travail, pour signer la convention de la communauté urbaine.

Favoriser les énergies renouvelables

En tout, 200 territoires ont été sélectionnés dans toute la France. L’objectif est d’encourager les actions concrètes en faveur du développement durable.

Ces dernières permettront de diminuer les effets du changement climatique afin de faire de la France un modèle lors de la conférence sur le climat (COP 21) à Paris en décembre prochain. Le projet a pour volonté d’abaisser le besoin en énergie et d’augmenter l’utilisation des énergies renouvelables locales. Il permettrait également de favoriser l’emploi en encourageant l’implantation de filières vertes et ainsi de créer 100 000 nouveaux postes.

Ségolène Royal a terminé sa visite à Dijon en se rendant à la chaufferie biomasse des Péjoces. Inaugurée en décembre dernier, elle approvisionne le réseau de chaleur d'une partie du Grand Dijon comprenant des milliers d'habitants et des équipements publics . Elle s'inscrit dans le cadre du "Territoire à énergie positive pour la croissance verte" puisque 80% de sa production est issue des énergies renouvelables. Cette chaufferie utilise principalement le bois, provenant d'un rayon de cent à deux-cents kilomètres, qui remplace le charbon, le gaz ou le fioul.

Reportage : Anne Berger et Romain Liboz
durée de la vidéo: 01 min 47
Ségolène Royal à Dijon - Territoires à énergie positive


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société écologie transition énergétique énergie réchauffement climatique