Cet article date de plus de 6 ans

François Rebsamen : "Il était de mon devoir de revenir à Dijon"

François Rebsamen a été réélu maire de Dijon lundi 10 août 2015. Il a défendu son bilan à la tête du ministère du Travail et a assuré qu'il ne cherchait pas à se "défiler" en quittant ses fonctions nationales.
François Rebsamen a été réélu maire de Dijon lundi 10 août 2015.
François Rebsamen a été réélu maire de Dijon lundi 10 août 2015. © AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Pourquoi François Rebsamen revient-il à Dijon ?

"J'ai fait le choix de revenir à Dijon. C'est un choix de coeur et je n'accepte pas les remarques comme quoi je me défilerais (en abandonnant) mes responsabilités", a déclaré François Rebsamen devant la presse, à l'issue du conseil municipal qui l'a de nouveau porté à la fonction de maire.

durée de la vidéo: 03 min 22
François Rebsamen : J’ai une relation intense avec Dijon
Images de Damien Rabeisen

L’élu dijonnais a rappelé que son retour dans la capitale bourguignonne n'était "pas programmé". Il a ajouté qu'"il était de (son) devoir de revenir" même si "la frustration est quand même là". "J'ai le sentiment assez injuste d'abandonner une tâche qui me plaisait beaucoup", a dit le nouveau maire, tout en défendant son bilan. "Il n'y a pas que l'annonce des chiffres du chômage dans la fonction, il y a tout le travail de dialogue social pour rendre les entreprises plus compétitives, plus agiles, plus souples et préserver les droits des salariés".

"Avec tous les dispositifs lancés, je pense que dès que la croissance atteindra 1,5%, comme le prévoient les économistes à la fin de l'année, le chômage diminuera", a-t-il dit.

François Rebsamen a été réélu maire de Dijon dès le premier tour de scrutin lundi 10 août 2015.
François Rebsamen a été réélu maire de Dijon dès le premier tour de scrutin lundi 10 août 2015. © Damien Rabeisen


Quand François Rebsamen démissionnera-t-il du ministère du Travail ?

Concernant son départ du gouvernement, François Rebsamen a répété qu'il "n'a jamais voulu cumuler" les fonctions de ministre et de maire et que sa démission serait remise à l'issue du Conseil des ministres du 19 août.
Rappelant qu'il disposait d'un "délai d'un mois" après son élection comme maire, il a précisé qu'il fallait "dix, quinze jours pour passer la main convenablement".

François Rebsamen a retrouvé le siège de maire qu'il avait déjà occupé de 2001 à 2014, avant de laisser sa place à son premier adjoint Alain Millot pour entrer au gouvernement. Ce dernier est décédé le 27 juillet des suites d'un cancer.

En fin d'après-midi, François Rebsamen a aussi été réélu président du Grand Dijon avec 51 voix sur 79.
Deux autres concurrents se présentaient face à lui : Gilbert Menut, maire de Talant (13 voix) et Emmanuel Bichot, conseiller municipal d’opposition de Dijon et conseiller communautaire du Grand Dijon (7 voix).
On a dénombré aussi 6 bulletins blancs et 2 bulletins nuls.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois rebsamen politique