• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gilets jaunes : les préfets de l'Yonne et de Côte d'or interdisent les armes et les produits explosifs samedi

© Sylvain Bouillot / France 3 Bourgogne
© Sylvain Bouillot / France 3 Bourgogne

Les "gilets jaunes" seront à nouveau dans la rue samedi 8 décembre 2018 partout en France. Pour prévenir les débordements, les préfectures de Côte-d'Or et de l'Yonne interdisent l'utilisation de produits incendiaires et le port d'armes toute la journée.

Par M. F.

Au vu des appels à manifester ce samedi 8 décembre 2018, les préfets Bourguignons ont pris plusieurs arrêtés pour interdire le transport de produits dangereux.

Les premiers visés sont les produits inflammables et explosifs ainsi que les armes.

Mesures sécuritaires


Le préfet de l'Yonne interdit donc dès ce vendredi 7 décembre 2018 et jusqu'au lundi 10 décembre inclus :

- la vente, le transport, le port et l’utilisation des pétards et artifices ;
ainsi que la vente de combustibles domestiques dans tout récipient transportable ainsi que leur transport par des particuliers ;
- la consommation de boissons alcoolisées du deuxième au cinquième groupe sur les points de rassemblement des manifestants ;
- la vente d’acide et de tous produits inflammables ou chimiques ;
- le port et le transport d’armes de chasse et de munitions et d’objets pouvant constituer une arme, pour d’autres motifs que la chasse.


En Côte d'or, les deux principales interdiction sont différenciées :

- l'achat, la détention, le transport et l’utilisation d’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques est interdite depuis ce samedi 8 décembre 208 entre 8h et 22h
- la vente à emporter et l’achat de carburants ou tout autre produit incendiaire accélérateur de combustion (acide, produits inflammables ou chimiques), dans tout récipient transportable ainsi que la vente à la pompe de combustible domestique est interdite depuis ce matin 8h et jusqu'au samedi 8 décembre 2018.

La ville de Dijon est également soumise à des restriction de circulation.
Il sera notamment interdit de manifester dans plusieurs rues de la capitale bourguignonne : rue de la Liberté, rue de la Préfecture, rue de Soissons, place de la Banque et rue de Suzon.

L'usage de fumigènes, de pétards et de produits incendiaires est interdit.

 


Mesures économiques

En Saône-et-Loire, le préfet a préféré lui aussi pris un arrêté lié à la mobilisation des "gilets jaunes" le 1er décembre dernier mais avec une toute autre optique.

Il autorise exceptionnellement les commerces à ouvrir les dimanche ,16 et 23 décembre 2018 considérant "qu'il y a urgence de permettre aux commerces de reconstituer un chiffre d'affaires propre à assurer leur pérennité".
 

Ailleurs en France


La préfecture du Doubs a pris des mesures similaires de vendredi 20h00 à lundi 06h00.

En France, L'Élysée a dit craindre "une très grande violence" samedi, malgré l'annonce mercredi soir d'un geste que l'exécutif espère décisif : la renonciation pour toute l'année 2019 aux augmentations de taxes sur les carburants.

Dans la capitale, la préfecture de police de Paris a appelé les commerçants du secteur des Champs-Élysées à rester fermés. Une dizaine de musées garderont leurs portes closes. L'Opéra a annulé ses représentations et le parcours de la marche pour le climat a été modifié. Plusieurs matchs de foot de ligue 1 sont reportés.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus