• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grand débat national : un stand de proximité s'installe à la gare SNCF de Dijon

Le stand de proximité est présent en gare de Dijon vendredi 22 et lundi 25 février. / © Manon Millet
Le stand de proximité est présent en gare de Dijon vendredi 22 et lundi 25 février. / © Manon Millet

Dans le cadre du grand débat national orchestré par le gouvernement, un stand de proximité est installé dans la gare de Dijon vendredi 22 et lundi 25 février 2019. L'objectif : permettre à chacun de donner son avis sur les thématiques du débat. 

Par Manon Millet

En arrivant en gare de Dijon vendredi 22 février, les voyageurs pouvaient faire une halte inédite au stand de proximité dans le hall SNCF. Ce bureau nomade implanté dans la Cité des ducs dans le cadre du Grand débat national reviendra lundi 25.
 

France 3 Bourgogne

Dans le cadre du grand débat orchestré par le gouvernement, un stand de proximité s'est invité dans la gare de Dijon ce vendredi. Qu'attendent les citoyens de cette consultation ? ►...

  

Permettre à chacun de donner son avis

Depuis le 14 février, le gouvernement met à disposition des citoyens ces stands de proximité. Présents dans chaque département pendant deux jours, ils s'implantent dans des gares et des bureaux de poste. L'objectif est de permettre aux citoyens de communiquer leur opinion au gouvernement. Ceci est rendu possible par un système de formulaire, papier et en ligne. Quatre grandes thématiques sont abordées : 
 
  • la fiscalité et les dépenses publiques
  • l'organisation de l'État et des services publics
  • démocratie et citoyenneté
  • la transition écologique
 
La parole est donnée au citoyen. / © Manon Millet
La parole est donnée au citoyen. / © Manon Millet

Une fois les questionnaires remplis, ils sont envoyés au niveau national et informatisés. Ensuite, les réponses seront analysées. Pour Nicolas, étudiant en commerce qui tient le stand, cette journée est une réussite. "En deux heures, on a eu un peu plus d'une vingtaine de personnes qui sont passées.  C'est plutôt pas mal. On a beaucoup de gens qui viennent discuter avec nous", déclare-t-il. 
 

    A lire aussi

    Sur le même sujet

    Feuilleton : la Nièvre expérimente le dispositif territoire zéro chômeur de longue durée (4/4)

    Les + Lus