• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grand débat national : les cahiers de doléances en mairie, c'est fini

Le cahier de doléances de la mairie de Belleneuve a été remis à la préfecture de Dijon. / © Charles Behr/France 3 Bourgogne
Le cahier de doléances de la mairie de Belleneuve a été remis à la préfecture de Dijon. / © Charles Behr/France 3 Bourgogne

Des cahiers de doléances avaient été mis à disposition des citoyens, dans chaque mairie, dans le cadre du grand débat national. Depuis le 20 février, ils ont été remis aux préfectures. 

Par Manon Millet

Les citoyens devaient pouvoir remplir les cahiers de doléances jusqu'au 15 mars. Mais surprise, la date butoir a été avancée au 20 février à la dernière minute. "C'était un petit peu surprenant (...) l'inquiétude était d'informer les habitants à temps", déclare Bénédicte Moniot, secrétaire générale à la mairie de Belleneuve, un village de Côte-d'Or.

Marc Boeglin, maire de la commune, doit désormais envoyer une dizaine de doléances à la préfecture de Dijon. 
 
Grand débat national : les cahiers de doléances en mairie, c'est fini
Des cahiers citoyens avaient été mis à disposition des citoyens, dans chaque mairie, dans le cadre du grand débat national. Depuis le 20 février, ils ont été remis aux préfectures.  - France 3 Bourgogne - Yaël Benamou, Charles Behr, Chantal Gavignet


L'heure de l'examen

"Toutes les contributions vont être numérisées, centralisées, analysées de telle sorte que le gouvernement ait à sa disposition l'ensemble des éléments pour étudier les propositions qu'il fera après le 15 avril", explique Joël Bourgeot, sous-préfet de Montbard.

Il n'est donc plus possible de soumettre des doléances en mairie, mais la plateforme en ligne reste ouverte jusqu'au 15 mars.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Saulieu : la basilique Saint-Andoche souffle ses 900 bougies

Les + Lus