• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cahier de doléances : Lux et Arceau nous ouvrent leurs registres

Les maires ruraux sont en première ligne pour animer le grand débat. Depuis le mois de décembre, certains d'entre eux ont ouvert des cahiers de doléances. Quels sont les thèmes qui reviennent le plus souvent ? Réponse à Lux et Arceau, deux communes de Côte-d'Or.

 

Par C.R.

• Inégalités, pouvoir d'achat, ISF...

En décembre, plusieurs milliers de communes françaises ont ouvert des cahiers de doléances, pour recueillir la parole de leurs administrés, dans le cadre du mouvement des gilets jaunes.

C'est le cas de Lux et Arceau, en Côte-d'Or. Rétablissement de l'ISF, manque de services publics, coup de pouce pour le pouvoir d'achat : les mêmes thèmes reviennent souvent. C'est le cas aussi de la limitation de la vitesse à 80km/h, de l'instauration du référendum d'initiative citoyenne, de la justice fiscale.

Les maires de ces deux communes nous ont ouvert ces cahiers de doléances.

Reportage : Valentin Chatelier,  Rodolphe Augier

Avec : Bruno Bethenod, maire d'Arceau (SE)
Les revendications des citoyens

• Des doléances écrites et orales...

Les cahiers de doléances, sous forme manuscrite ou numérique, ce sont des centaines de milliers de contributions. Mais il sera sans doute difficile d'en déduire une interprétation exhaustive des aspirations des Français : ils ont en majorité été ouverts dans les communes rurales et les propositions émanent souvent de personnes âgées retraitées.

Selon les maires qui les ont ouverts, ces cahiers de doléances ne traduisent qu'une partie du mécontentement, qui s'exprime souvent oralement.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Cathédrale Saint-Bénigne : la petite forêt de Dijon

Les + Lus