Le DFCO gagne 5-0 face au Stade Lavallois : un déclic pour la suite de la saison ?

Ce lundi 26 décembre, le Dijon Football Côte-d'Or s'est imposé cinq buts à zéro face au Stade Lavallois dans le cadre du championnat de Ligue 2. Une superbe performance pour les Bourguignons, de quoi espérer une deuxième partie de saison folle ?

Enfin. Après quatre mois sans victoire, le DFCO renoue avec la victoire. Et de quelle manière : avec une gifle infligée au Stade Lavallois cinq buts à zéro. Une véritable bouffée d'air frais après une première partie de saison ratée, pointant à la 17ème place avant l'interruption du championnat pour laisser place à la coupe du monde. Au-delà du festival offensif, le club de la chouette a maîtrisé son sujet. De quoi espérer une remontée spectaculaire dans le classement ?

Le stage à Faro a fait du bien

Le 3 décembre, les joueurs et le staff s'envolent pour une semaine de stage à Faro, au Portugal. Dijon est dans le dur avec dix matchs sans victoires. La solution ? Le travail et l'humilité pour Omar Daf. "Il fallait se réfugier dans le travail après cette première partie de saison compliquée. On a fait beaucoup de séances vidéos pour gommer nos erreurs et voir nos axes d'amélioration. Le talent ça ne suffit pas, il faut travailler dur", confirme Omar Daf. Au programme, deux entraînements quotidiens intensifs avec du physique mais aussi du placement.

Le DFCO va même finir cette préparation hivernale par un match amical face au FC Nantes, une équipe de Ligue 1. Un stage qui se finit bien puisque les Dijonnais s'imposent un but à zéro. "Cela valide notre travail pendant une semaine. On sait de quoi on est capable. Quand on défend et quand on attaque en équipe, c’est très difficile de nous manœuvrer", assure le capitaine Daniel Congré. Une préparation prometteuse, et de bon augure pour la suite de la saison. 

Une efficacité retrouvée

Avant cette victoire, les statistiques du club bourguignon étaient certes décevantes, mais le contenu était loin d'être mauvais. Avant la trêve, Dijon manque de s'imposer par deux fois face à Guingamp et Grenoble, deux équipes prétendantes à la montée. Mais les Dijonnais n'ont, comme souvent cette saison, pas concrétisé leurs occasions. Avec 12 buts en 15 matchs, le DFCO est la pire attaque du championnat.

L'efficacité, un secteur qui fait cruellement défaut au DFCO cette saison et face au Stade Lavallois, les Dijonnais ont trouvé la solution avec cinq buts sur six tirs cadrés. "Il fallait retrouver de la justesse et de l’efficacité. Je suis content de l'efficacité affichée, c'est important pour la confiance des attaquants. On a beaucoup travaillé cela pendant la trêve", déclare Omar Daf. 

On a les qualités pour battre n’importe quelle équipe dans ce championnat.

Omar Daf

Entraîneur du DFCO

Joueur du DFCO, Valentin Jacob se montre soulagé devant la performance de ses coéquipiers. "Elle était attendue, on a très bien joué sur la première mi-temps et on a fait mal sur nos situations. On repart sur un nouveau championnat. Quand on joue assez haut sur le terrain ça marche très bien. On s’est moins précipité quand on attaquait. On a vu qu’on faisait mal sur attaque rapide."

Xande Silva, enfin régulier ?

Et si c'était lui, la clé pour une deuxième partie de saison réussie ? Arrivé cette été avec l'étiquette de pépite, Xande Silva peine à confirmer les espoirs placés en lui. Le jeune Portugais de 25 ans avait pourtant réussi ses débuts avec deux buts et deux passes décisives en quatre matchs. Mais derrière, tout s'effondre. Des pépins physiques, un carton rouge face à Niort, des retards à l'entraînement qui oblige l'entraîneur a l'écarter du groupe... À l'image de Dijon, Xande Silva a raté sa première partie de saison. 

Face à Laval, il a brillé avec un but mais surtout dans le jeu. Son entraîneur Omar Daf ne doute pas de ses qualités. "C’est un joueur talentueux, il a cette capacité à faire changer le cours d’un match. On a mis tout en œuvre pour le mettre à un meilleur niveau physique et qu’il soit prêt à faire des différences dans la dernière partie du match parce qu’on sait que c’est la plus dure."

Son coéquipier Daniel Congré est lui aussi conscient du talent du jeune Portugais. "C’est un artiste et les artistes sont compliqués à gérer, il peut être extraordinaire comme il peut passer à côté d’un match. Il peut nous apporter beaucoup plus sur le terrain et il doit le faire par sa qualité. Il n’a jamais été au top de sa forme physique, la préparation hivernale a été bonne donc je suis persuadé que cette deuxième partie va être bonne", assure-t-il. 

Après cette belle victoire, Dijon peut toujours espérer rester dans la course à la montée. Malgré leur 16ème place, les Bourguignons sont à seulement dix points du podium. Si les hommes d'Omar Daf retrouvent leur efficacité du début de saison, alors tout est possible pour le DFCO. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité