Miss Bourgogne n’a pas été couronnée Miss France 2017

Une partie des concurrentes à l'élection de Miss France 2017 / © Pascal GUYOT / AFP
Une partie des concurrentes à l'élection de Miss France 2017 / © Pascal GUYOT / AFP

Naomie Bailly ne prendra pas la suite de Sonia Rolland (élue en 2000) et de Marine Lorphelin (en 2012). Le suspense a pris fin quand le nom de Miss Bourgogne 2016 n’est pas apparu parmi celui des douze finalistes.

Par B.L. avec AFP

Trente jeunes femmes, âgées de 18 à 24 ans, concourraient pour tenter de décrocher le titre de Miss France 2017.

Certaines sont étudiantes, d’autres ont déjà intégré la vie active. C’est le cas de Naomie Bailly, 21 ans, qui est chargée de relation clientèle. Issue d’une famille de forains, elle a commencé à travailler très jeune. Malgré son charme et son dynamisme, elle n’a pas fait partie des douze finalistes sélectionnées par les organisateurs à partir de plusieurs critères, dont le savoir-vivre, la ponctualité, la rigueur, le bon esprit, l'expression scénique et la culture générale.



Puis cinq jeunes femmes ont été désignées à égalité par le jury et par les téléspectateurs, en votant par téléphone et SMS.
Finalement, c’est Alicia Aylies, Miss Guyane âgée de 18 ans, qui a été élue Miss France 2017. La jeune femme d'1,78 m, étudiante en première année de droit, a devancé Miss Languedoc (première dauphine), Miss Tahiti (deuxième dauphine) et Miss Guadeloupe et Miss Lorraine, les deux dernières finalistes.



Pourquoi le concours de Miss France est-il critiqué ?


Le concours de Miss France a été créé en 1920 par le journaliste mondain Maurice de Waleffe. Cette compétition suscite les critiques des féministes, notamment de l'association Osez le féminisme! qui l'associe à "la ringardise la plus vive".
L'association dénonce le modèle véhiculé par Miss France, dénonçant "des stéréotypes physiques irréels, sans compter le culte de la pureté avec des concurrentes sans petits amis".



"Cette mise en concurrence à une heure de grande écoute, entraîne beaucoup de souffrance pour d'autres femmes qui ne font pas 1,75 m pour 50 kilos", commente Claire Serre-Combe, porte-parole de l'association féministe. "Il est très curieux qu'en 2016, on éprouve encore le besoin de mettre en concurrence des femmes non pas sur des critères intellectuels ou de mérites, mais sur des critères purement physiques."



Pourquoi Sonia Rolland n'est-elle pas d'accord avec les féministes ?


Sonia Rolland est née à Kigali au Rwanda avant de venir s'installer avec sa famille à Cluny, en Saône-et-Loire. A l’âge de 19 ans, elle a été élue Miss Bourgogne 2000.

Par la suite, elle a créé l’association "Sonia Rolland Pour les Enfants" (rebaptisée Maïsha Africa), qui vient en aide aux orphelins du Rwanda. Depuis, elle est devenue comédienne et réalisatrice. Pour son prochain film, elle se serait d’ailleurs inspirée de son expérience de Miss France.


"L'aventure humaine est invisible avec ces filles qui viennent de tous les milieux sociaux, de toutes les origines et qui ont une responsabilité énorme", estime Sonia Rolland.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus