Les cinémas Gaumont-Pathé et UGC boudent le film de Sonia Rolland, ex-Miss France et miss Bourgogne

Sonia Rolland, ex-Miss France 2000 et Miss Bourgogne, fait ses débuts au cinéma dans le film "Désordres". / © allocine.fr
Sonia Rolland, ex-Miss France 2000 et Miss Bourgogne, fait ses débuts au cinéma dans le film "Désordres". / © allocine.fr

L'ex-Miss France 2000 et miss Bourgogne, est à l'affiche du film "Désordres". Ce thriller, qui raconte l'histoire d'un ménage à trois, est sorti mercredi 17 avril 2013. Mais, il n'est pas programmé dans les salles Gaumont-Pathé ou UGC. Son réalisateur se dit "écoeuré" et dénonce "un acharnement".

Par B.L.


"Désordres" ne sera pas visible à Dijon. Il faudra se rendre à Beaune pour le voir. Sonia Rolland sera au Cap Cinéma de Beaune, vendredi 19 avril 2013, à 20h, pour défendre les couleurs de ce film, dans lequel elle fait ses débuts au cinéma. 

Etienne Faure, le producteur-réalisateur du film "Désordres" ne cache pas son amertume. "Sonia Rolland est originaire de Bourgogne. Un exploitant de Dijon (programmé par Gaumont) qui souhaite présenter Désordres et à qui le distributeur propose de faire une belle avant première ne peut pas le faire parce que le programmateur Gaumont ne veut pas mettre le film dans sa salle. Pas de place ! Alors nous allons à Beaune chez un exploitant indépendant ...et tant pis pour les spectateurs de Dijon", explique Etienne Faure.

Comment défendre "les faibles contre les forts" ?

"Le film "Désordres" a bénéficié de l'aide du CNC, du soutien d'un département et de toute une région enthousiaste pour un film indépendant construit à l'énergie avec un budget plus petit qu'un budget de téléfilm", précise le réalisateur. "Comment des groupes aussi puissants que Gaumont/Pathé ou UGC font-ils preuve d'un tel manque d'intérêt, d'envie de diversité, en n'essayant même pas de tester le film auprès du public ou en ne prenant même pas le temps de voir le film dans le cas d'UGC ?", s'interroge Etienne Faure.

"Il y a quelques années pour sauver la chanson française on a instauré un quota de représentation au niveau des radios. Aujourd'hui les chaînes de télévision ont une obligation d'investissement dans le cinéma et la fiction française. Quid de la distribution ? Faut-il en arriver là ? Encore des lois, des obligations pour défendre les faibles contre les forts ?", demande le producteur.

L'histoire de "Désordres"

Vincent, professeur d’histoire-géo vient d’emménager avec sa femme Marie et leur fils dans une vieille demeure du sud-ouest de la France. Nommé dans le lycée d’une petite ville, il aspire à une vie plus proche de la nature.
Marie, pianiste de renommée internationale, a décidé de le suivre à contrecœur dans cette nouvelle vie…Mais, très vite, Thibault, élève de Vincent commence à s’immiscer dans la vie du couple…

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus